Peuleux | Le monde de Spirou et Fantasio

 ENTRETIEN AVEC... JADE / RTL | 09/02/2015

Elle est l'une des voix les plus connues des auditeurs de RTL mais aussi une voix qui a accompagné ma jeunesse. De ses débuts en radio à RTL en passant par "Arthur et les pirates", portrait de Jade, une animatrice chanceuse.

 

Après avoir assisté à la chronique de Laurent Gerra en direct du studio Jean Farran (d'où sont réalisées les sessions d'information de RTL) sagement assis derrière Yves Calvi et après avoir traversé la rédaction où Marc-Olivier Fogiel est en conférence de rédaction pour l'édition de "RTL Soir" du jour, Jade m'entraîne dans une succession de couloirs et d'escaliers jusqu'au bureau de Laurent Gerra.

Le bureau où travaille l'imitateur avec ses auteurs et Jade est très personnalisé : les murs sont recouverts de coupures de presse avec les imités pas toujours à leur avantage (Guy Béart dans un lit pourri, Jean-Marie Le Pen avec une couronne de la galette des rois….) et quelques objets insolites comme un caleçon noir marqué "DSK" et illustré de quelques spermatozoïdes… Je suis dans l'ambiance !

 

Je suis une chanceuse ! 

 

Jade se définit comme "une chanceuse qui fait ce qu'elle adore comme métier. Je me lève le matin à 6h00 avec toujours la même envie de venir au travail".

De son vrai prénom Martine, Jade est née à Jarnac (Charente). En 1980, elle débute une carrière de professeur de musique où elle met en œuvre les méthodes actives du solfège, méthode très moderne et pédagogique.

 

Vous avez une voix de radio

 

Au début des années 1980, c'est la folie des premières radios libres et elle va participer à une émission de Radio feuille de vigne qui organise des baptêmes de radio. La directrice de la station la remarque et lui dit "vous avez une voix de radio, vous ne le savez pas mais c'est ça votre truc !". Jade débute alors avec une émission hebdomadaire tout en poursuivant son rôle d'enseignante. Ensuite, elle part prendre l'air de la montagne et travaille successivement sur Radio Val d'Isère et Radio Alpes d'Huez. Jade revient dans sa région natale pour travailler sur NRJ Angoulême. Lors de l'inauguration de cette station locale, elle est repérée par l'un des patrons de NRJ qui lui propose de venir travailler à Paris sur Electric FM, une station propriété du groupe Bouygues qui démarre ses programmes en juin 1986.

Alors qu'elle anime une tranche musicale sur Electric FM, Jade est repérée par Skyrock qui l'embauche en 1987. Sous le pseudonyme de Sophie, elle anime une tranche musicale. C'est là qu'elle rencontre "tout le monde" dont Arthur qui lui passe l'antenne à la fin de la matinale. Ensuite c'est l'aventure des "Pirates" avec Arthur sur Europe 1, un crochet par Europe 2, des chroniques sur Chérie FM, une pause radiophonique puis le retour comme meneuse de jeux à Europe 1, Ouï FM et finalement RTL.

 

Quand on arrive à la radio dans les années 1980, tout le monde change de nom.

 

Peuleux : Pourquoi avoir changé de nom plusieurs fois ?

Jade : Quand on arrive à la radio dans les années 1980, tout le monde change de nom. C'était très américain et Martine ça ne faisait pas rêver… et toujours pas aujourd'hui d'ailleurs ! Princesse Martine ça n'aurait pas été ! (rires). J'ai demandé à mes copains de me trouver un nom et ils m'ont tous dit que Jade m'irait bien comme Brook Shield dans un film. Et personne ne s'appelait Jade à l'époque, personne. J'ai reçu des dizaines de faire-part à Europe 1 de gens qui avaient appelé leur fille Jade. Je me suis aussi appelé Sophie à Skyrock parce que Pierre Belanger avait créé un site minitel qui s'appelait Sophie, 36 15 code Sophie. Il m'a donc dit tu t'appelleras Sophie, je n'étais pas contente mais c'était le patron ! Mais j'ai très vite retrouvé Jade. Plus personne ne m'appelle Martine, même dans ma famille, mes amis. Vous m'appelez Martine dans la rue, je ne tourne même pas la tête ! Je suis tellement habituée au bout de 25 ans. Martine c'est la petite fille que j'étais !

 

Skyrock : c'est là que ça se passait !

 

Skyrock était la radio où tout le monde voulait aller. "Il y avait du beau monde, de la créativité incroyable. On avait les plus beaux jingles du monde. Il y avait Antoine de Caunes, Jacky… Moi je suis arrivée juste après de Caunes, ça crépitait, c'est là que ça se passait !"

Peuleux : Skyrock c'est aussi la rencontre avec Arthur. Comment ça s'est passé ?

Jade : Un matin, dans un studio, "Bonjour Arthur, Bonjour Jade". Il a voulu m'embrasser, je lui ai serré la main et là il s'est dit "toi !" (rires) Et on est devenu très potes, il m'a beaucoup fait rire.

 

Europe 1, c'était magique

 

Quand Arthur est parti sur Europe 1, Jade l'a suivi naturellement… "Il m'a embarquée. Il fallait qu'il compose une équipe et il m'a dit de venir. Europe 1, c'était la radio que mes parents écoutaient, c'était magique. L'émission était précurseur de beaucoup de choses : d'un ton qu'Arthur a amené et qui a été repris par beaucoup de monde aujourd'hui. Arthur a beaucoup travaillé sur l'émission en prenant de nombreuses bonnes idées aux Etats-Unis. L'idée de faire un groupe de gens qui se renvoient la balle c'était génial. Avec notamment Manu Lévy qui était aussi drôle jeune que vieux, pardon Manu ! On était une bonne bande de déconneurs et c'était la première fois sur Europe 1 depuis Coluche qu'on parlait aux gens comme à nos copains. C'est pour ça que ça cartonnait !".

 


"Arthur et les pirates" version Europe 1 et version Europe 2

 

En 1996, Arthur arrive sur Europe 2, et là encore Jade le suit naturellement. "Arthur quitte Europe 1. Moi je ne voulais pas mais il m'embarque. Arthur voulait faire une matinale mais ça ne se passe pas bien. J'ai bon caractère, Arthur était (est toujours) compliqué à vivre, il m'a usé et j'en ai eu marre…". D’où le départ en cours de saison.

 

Jean-Marc comme Arthur c'est compliqué…

 

Ensuite, Jade rejoint Jean-Marc Morandini sur Chérie FM comme chroniqueuse people et télé dans sa matinale pendant 3 ans. "Avec Jean-Marc, on rit beaucoup aussi, on se marre bien mais c'est compliqué. C'est encore un autre genre. C'est compliqué pour les collaborateurs… On se voit aujourd'hui on est content de se voir. Il me m'a rien fait d'extraordinaire. Jean-Marc comme Arthur c'est compliqué… Il n'y a que Laurent Gerra qui est parfait ! Et c'est vrai (rires)".

Peuleux : Vous retrouvez Arthur pour "Planet Arthur" sur Fun radio puis "Arthur et les pirates" sur Europe 2.

Jade : Oui Arthur m'envoie un gros bouquet avec un mot "reviens on t'aime", ok je reviens.

Peuleux : Les retrouvailles avec Arthur se font en deux temps : le remplacement de Myriam, qui est enceinte, sur Fun radio puis le retour de "Arthur et les pirates" sur Europe 2. "Arthur et les pirates" sur Europe 2, était-ce la même magie ?

Jade : Non, non. Pour plein de raisons. Nous n'étions plus les mêmes, surtout lui. Il n'y avait plus la même magie et ça s'entendait à l'antenne.

 

En 2008, après 3 ans d'absence, Jade revient à la radio, sur Europe 1, comme meneuse de jeux. C'est un poste rendu célèbre par des Maryse ou des Julie mais c'est un poste frustrant pour Jade qui aime l'animation : "Quand dans votre vie privée tout se casse la gueule, il faut trouver du travail. Et c'est le truc qu'on me donne. Mais ils étaient aussi bien contents (rires), "on a que ça mais venez !". Alors je prends parce que j'ai besoin de travailler. Mais ça ne dure pas longtemps…"

Peuleux : Vous y êtes restée tout l'été puis quelques jours après la rentrée. Est-il vrai que vous avez été virée à cause de Dominique Souchier et Pierre-Louis Basse ?

Jade : Mais non, Pierre-Louis Basse pas du tout, je ne sais pas pourquoi les gens me parlent de lui (1). Dominique Souchier : oui, je me suis engueulée avec lui. Un odieux personnage, odieux, odieux, le pire, le pire, odieux, le pire ! Et donc je m'en vais.

 

Arthur, je cherche du boulot, au secours !

 

Le 2 février 2009, Jade devient animatrice d'une tranche musicale sur Ouï FM. Quelques temps plus tôt, elle a contacté Arthur : "là je dis à Arthur, je cherche du boulot, au secours ! Il me répond ça tombe bien je viens d'acheter Ouï FM, y'a pas de problème, viens !". Quand elle dit être chanceuse, cela en est encore une illustration ! "Retrouver un job après tant d'années d'arrêt c'est quand même de la chance !"

 

RTL : j'ai trouvé ma maison !

 

A l'été 2010, c'est l'arrivée sur RTL ! "Le coup de téléphone que tous les animateurs en France attendent, même Laurent Ruquier l'a raconté : quand RTL vous appelle, première radio de France, vous êtes content ! (rires)". Et ça va bientôt faire 5 ans que ça dure ! "Oui ça y est, c'est ma maison ! Ca y est j'ai trouvé ma maison !

Peuleux : Speakerine, animatrice estivale, coanimatrice et la réplique à Laurent Gerra… C'est un parcours en ascension sur RTL.

Jade : J'aime tout ce que je fais sur RTL : en duo avec Jean-Michel Zecca, j'ai adoré être en duo avec Jean-Pierre Foucault. J'ai toujours été habituée aux équipes (sauf à mes débuts) et franchement je préfère le travail en équipe. J'aurais moins de plaisir à être toute seule. Je ne dois pas avoir un égo suffisamment développé, ce n'est pas une demande que je fais à RTL et ils le savent très bien. Moi, je préfère me marrer avec quelqu'un.

Peuleux : Après 4 ans et demi, Laurent Gerra vous fait-il toujours autant rire ?

Jade : Oh oui, bien sûr. Aujourd'hui, il était à Genève mais quand il est en studio, nous avons l'image en plus, nous voyons son visage se transformer avec les voix ! Et souvent nous rions aussi pour ça. Mais ce n'est pas que les voix, le texte est drôle aussi. Une imitation avec un texte naze, même si c'est un génie de l'imitation, ce n'est pas drôle. C'est un tout : l'imitation et un texte percutant. C'est quand même Albert Algoud et Jean-Louis Festjens qui sont derrière ! Albert ce n'est pas n'importe qui !
Jade n'est pas présente au stade de l'écriture des 8 feuillets quotidiens. Laurent Gerra et ses auteurs commencent à écrire la veille, toute la journée, pas forcément à RTL et ont des réunions de travail régulièrement. "Moi j'ai le texte et Laurent la gentillesse de me proposer des rôles aussi".

Peuleux : Entre "Laurent Gerra" et "Ça ne manque pas d'airs", vous êtes là 7 jours sur 7 ! Ce n'est pas légal (rire).

Jade : Oui pratiquement ! Mais je suis intermittente Monsieur (rires). Mais souvent l'émission du vendredi est enregistrée. Et parfois, nous enregistrons les émissions avec Jean-Michel, histoire d'avoir un week-end en famille.

 


"Laurent Gerra" (RTL avec Laurent Gerra) | "La Bonne touche" (RTL avec Jean-Pierre Foucault) | "Ça ne manque pas d'airs" (RTL avec Jean-Michel Zecca)

 

Depuis la rentrée, Jade présente en duo avec Jean-Michel Zecca "Ça ne manque pas d'airs" (chaque samedi et dimanche) : "C'est du bonheur, c'est un garçon charmant qui aime aussi les duos. On se lance la balle et il y a un truc qui se passe, nous sommes très contents !".

Peuleux : Ca fait quoi de succéder dans le jeu à Natasha St. Pier.

Jade : (rires) On se dit qu'on chante moins bien ! (rires) J'aime chanter mais pour moi, je garde la radio !

 



LE 8 A LA SUITE D'HISTOIRE(S) RADIOPHONIQUE(S)

 

Les voix ou les émissions de radio qui ont marqué son enfance ?

Jean-Loup Lafont sur Europe 1 quand j'arrivais de l'école et évidemment le modèle que j'ai eu comme fille Eve Ruggieri sur France Inter le matin à 7h45. Après, il y a eu celle qui m'a vraiment donné envie de faire ça Michèle Halberstadt sur Radio 7 (3) et Clémentine Célarié qui faisait de la radio à l'époque. Tout à coup, en écoutant ça, alors que je venais en vacances à Paris, je me suis dit que c'était ça que je voulais faire, j'avais 17 ans.

 

La plus belle rencontre radiophonique ?

Quand je me demande ce qui m'a ébahi, je me souviens d'une interview d'Al-Jarreau (2) sur Skyrock où j'étais scotchée. Il était très impressionnant !

 

La pire rencontre radiophonique ?

Dans ce métier, il y a des gens qui ne comprennent pas la chance qu'ils ont de faire ce boulot et qui mettent une sale humeur où on ne devrait pas l'avoir. Des gens énervés, mal élevés. Oui c'est ça que je déteste, les gens mal élevés. Ils se reconnaîtront ! (rires)

 

Le plus beau souvenir en radio ?

J'en ai plusieurs. J'ai évidemment "Arthur et le pirates", ça reste un immense souvenir parce que on sentait bien que nous étions en train de créer quelque chose, que nous avions du plaisir à venir chaque après-midi à venir faire cette émission. C'était très existant pour nous tous. Et après c'est Laurent Gerra !

 

Le pire souvenir en radio?

Je me suis rarement ennuyée à la radio… mais c'est vrai que ce petit épisode sur Europe 1 où je ne faisais que dire l'heure a été éprouvant, je m'emmerdais ! J'ai aussi eu un truc magnifique à l'antenne sur Ouï FM : j'ai progressivement vu toutes les lampes s'éteindre dans le couloir puis dans le studio… sauf la console qui était sur un groupe. Je voyais les gens courir dans tous les sens parce qu'il y avait une panne de réseau à la Bastille. Il n'y avait plus de musique, il n'y avait plus que mon micro ! Je vous laisse imaginer "Allez Jade vas-y fais nous rire, il n'y a que toi !". Alors j'ai commenté tout ce que je voyais ne sachant pas si je passais à l'antenne ou pas. Mais comme c'était rouge, que le micro était toujours allumé, j'ai tenu l'antenne. J'ai attrapé des gens au passage. Cela a bien duré 3 minutes, ce qui est très long en radio ! C'est une éternité !

 

Quand vous n'êtes pas à la radio, écoutez- vous la radio ?

Tout le temps ! Et la mienne ! Je zappe un peu à droite à gauche pour voir ce qui se fait mais franchement, j'ai toujours écouté les radios où je travaillais parce que c'est la maison. C'est RTLisant chez moi.

 

Quand vous sortez de la radio, que faites-vous ?

J'ai une vie de maman tout à fait normale (rires). J'ai beaucoup de choses à organiser et à faire. Je fais beaucoup de yoga, je vais au cinéma, je lis beaucoup. Je ne m'ennuie jamais, je ne sais pas ce que c'est de s'ennuyer. Toujours quelque chose à faire !

 

Et dans 5 ans ?

Dieu le sait, pas moi (rires). Qui peut le savoir, nous sommes dans un contexte où tout a changé, nul ne peut prédire ce genre de chose même si vous vous appelez Marc-Olivier Fogiel. Même Laurent Ruquier ne sait pas !

Peuleux : Alors qu'aimeriez-vous faire dans 5 ans ?

Jade : J'aimerais faire quelque chose que j'aime autant que ce que je fais aujourd'hui, faire la même chose qu'aujourd'hui.

Peuleux : Si on vous dit, Laurent Gerra est encore là dans 5 ans, vous signez ?

Jade : Ah oui bien sûr ! Je signe les yeux fermés. Ca cartonne, nous sommes le quart d'heure le plus écouté le matin, le gens en ont besoin. Les auditeurs que je croise me le disent "heureusement que vous êtes là !". Se dire qu'on se lève pour faire marrer les gens, c'est gratifiant, j'adore ! Nous, comme Canteloup, nous sommes des soupapes pour les gens dans un contexte socialement difficile.

 

Remerciements : Un grand merci à Jade pour son accueil, sa disponibilité, sa gentillesse, pour m'avoir invité en studio (même si Laurent Gerra n'était pas présent physiquement) et pour la visite de la rédaction et de la régie du studio Jean Farran. Merci aussi au réalisateur de "RTL Matin" et "Laissez-vous tenter" pour son accueil | Crédits photos : RTL, Peuleux 

 

 

Pour aller plus loin...

Chérie FM

Europe 1

Oüi FM

RTL
 

Biographie de...
Jean-Pierre Foucault
       

dernière mise à jour de cette fiche le 16/02/2015


Histoire(s) radiophonique(s), un site édité par Peuleux | création du site : mai 2007 | version 3.0 lancée en août 2015 | mentions légales | contact