Peuleux | Le monde de Spirou et Fantasio

 retour à la liste des biographies 

 FRANCIS BLANCHE

FICHE D'IDENTITE

Vrai nom :
Francis-Jean Blanche

Naissance : 20/07/1921

Disparition : 06/07/1974
  Pour beaucoup, Francis Blanche reste l'inoubliable Maître Folace des "Tontons flingueurs" ou le partenaire de Pierre Dac. Mais il fût aussi un grand homme de radio : à l'origine de feuilletons radiophoniques, il a inventé les canulars téléphoniques à la radio et présenté de nombreuses émissions sur Europe 1. .

 

Le 20 juillet 1921, Francis-Jean Blanche voit le jour à Paris au milieu d'une famille d'artistes.

En 1935, âgé de 14 ans, il est le plus jeune bachelier de France.

Dans les années 1940 et 1950, il est membre de la troupe Les Branquignols de Robert Dhéry sous le pseudonyme de Francis Blanche. Parmis la troupe, il croise  Louis de Funès, Jean Lefebvre, Jean Carmet, Jacqueline Maillan et Michel Serrault.

En 1942, poussé par son ami Charles Trénet, Francis Blanche fait ses débuts au cinéma dans "Frédérica" de Jean Boyer.

Après la Seconde guerre mondiale, il travaille avec Pierre Dac pour l'hebdomadaire L'Os à moelle avant de former avec lui un duo comique dont le sketch le plus mythique sera "Le Sâr Rabindranath Duval" en 1957. Ils fonderont aussi le Parti d'en rire.

Du 15 octobre 1951 au 19 juin 1952, il signe "Malheur aux barbus !" avec Pierre Dac. Le feuilleton radiophonique est diffusé en quotidienne à 13h10 sur Paris Inter. Le feuilleton durera une saison et comptera 213 épisodes. Il n'existe aucun enregistrement de cette série mais il en reste quatre romans publiés peu après.

Le 3 janvier 1955, alors qu'Europe 1 ne diffuse que quelques heures par jour, il anime "Pied de nez" avec Maurice Biraud. Un peu plus tard, il présentera aussi "Francis Blanche en liberté" avec Robert Willar

  

"Malheur aux barbus !"

A l'été 1951, alors qu'il est en vacances chez lui à Èze (près de Nice) avec Pierre Dax après 600 représentations de "Sans issue" au théâtre des Trois-Baudets, Francis Blanche à l'idée de lancer une série loufoque façon "Fantômas". La série se veut populaire mélangeant aventure, suspense et humour entre contrepèteries et allusions grivoises avec une dose de science-fiction et de poésie.

A l'origine, Serge Reggiani était pressenti pour incarner la voix de Furax. Mais l'acteur et chanteur au fait de sa gloire étant trop cher, c'est Jean-Marie Amato qui est retenu.

 

Synopsis : Tous les barbus de la terre sont mystérieusement enlevés par Edmond Furax, un aventurier sans scrupules. Les détectives Black et White mènent l'enquête aidés de Fred Transport, un journaliste, de Carole Christmas et Merry Christmas, professeur titulaire de la chaire de barbologie analytique à l'université de la Sorbonne. Les enquêtes conduisent les enquêteurs et les auditeurs à travers le monde, au Sama Kutra et dans l'espace…

 

En 1956, Francis Blanche et Pierre Dac reprennent les personnages de "Malheur aux barbus !" dans "Signé Furax", un nouveau feuilleton radiophonique diffusé sur Europe 1. La série sera diffusée jusqu'en 1960 et comptera 1 034 épisodes. Europe 1 rediffusera la série de l'automne 1968 à juin 1969. 

 

"Signé Furax"

En 1956, 4 ans après l'arrêt de "Malheur aux barbus !", Lucien Morisse, directeur artistique d'Europe 1 qui a vu le jour l'année précédente, contacte Francis Blanche et Pierre Dac pour créer un feuilleton radiophonique dès septembre.

La série créée pour Europe 1 reprend les personnages principaux de "Malheur aux barbus !" avec quelques modifications : le professeur Merry Christmas devient le professeur Hardy-Petit tandis que le journaliste Fred Ttransport est remplacé par l'électronicien Théo Courant.

Plusieurs membres de la famille de Francis Blanche prennent part au projet : son père Louis Blanche, sa femme Edith Fontaine, son beau-frère Claude Grégory et Jean-Marie Blanche son fils. 

 

A la rentrée 1959, Francis Blanche invente le concept des canulars téléphoniques qu'il propose chaque dimanche après-midi sur Europe 1. Sous le pseudonyme de Monsieur Macheprot, il conclut chaque canular d'un tonitruant "Bonjour chez vous !".

En 1962, il réalise "Tartarin de Tarascon", un film où il tient le premier rôle.

En 1963, il anime "Qu'est-ce qu'on peut faire à cette heure-là un dimanche matin ? Tiens, mets donc la radio, au moins y a d'la musique !".

En 1965, il anime "Les kangourous n'ont pas d'arêtes (c'est pour cela qu'ils ne peuvent pas nager)" sur Europe 1 avec Robert Willar.

Après mai 1968, son émission "Les kangourous n'ont pas d'arêtes (c'est pour cela qu'ils ne peuvent pas nager)" est rebaptisée "Les kangourous ont la peau dure". Par la suite, il présentera aussi "Midi à 14 heures".

En 1971, il anime "Montre-moi tes paroles, je te ferai voir ma musique" sur Europe 1.

Le 6 juillet 1974, Francis Blanche meurt à Paris d'une crise cardiaque après avoir négligé son traitement pour soigner son diabète de type 1. Il avait 52 ans.

 

Tout au long de sa carrière d'artiste, Francis Blanche aura écrit plus de 600 chansons dont certaines furent très populaires durant les années 1940. Il aura aussi écrit de nombreuses œuvres littéraires, un recueil de poèmes, des pièces pour les théâtres et des scenarii pour le cinéma. Il aura joué dans une centaine de films parmi lesquels "Les barbouzes", "Les tontons flingueurs" ou "Babette s'en va-t-en guerre".

 

Nota : Les biographies présentées par Histoire(s) radiophonique(s) sont essentiellement radiophoniques. De ce fait, les autres talents des personnalités présentées ne sont évoqués que dans les (très) grandes lignes.  

 

Sources : Wikipédia, "Le dictionnaire amoureux illustré d'Europe 1", RadioScope | Photos : Europe 1, Jean-Philippe Charbonnier, Paris Inter

 

Pour aller plus loin...

Europe 1
dernière mise à jour de la page : le 15/08/2016

Histoire(s) radiophonique(s), un site édité par Peuleux | création du site : mai 2007 | version 3.0 lancée en août 2015 | mentions légales | contact