Peuleux | Le monde de Spirou et Fantasio

 retour à la liste des biographies 

 JEAN AMADOU

FICHE D'IDENTITE

Naissance : 01/10/1929

Disparition : 23/10/2011
 

Une voix grave pleine de gentillesse et un ton oscillant entre bienveillance et ironie, Jean Amadou reste l'un des plus grands chansonniers et un grand homme de radio… 

 

Le 1er octobre 1929, Jean Amadou voit le jour à Lons-le-Saunier (département du Jura). Il se dirige très vite vers la Comédie et intègre les cours de Suzette Guillaud à Lyon. Comme beaucoup, il monte ensuite à la Capitale pour tenter sa chance. S'il échoue au Conservatoire d'art dramatique, il enchaîne les petits rôles au théâtre.

En 1958, il entame une carrière de saltimbanque (il n'aime pas le terme de chansonnier) au Théâtre de Dix-Heures (Paris).

En 1956, il fait ses débuts au cinéma dans "Les sorcières de Salem" avec Simone Signoret et Yves Montand en tête d'affiche. Son apparition est tellement furtive qu'il n'est même pas crédité au générique. Pour pouvoir payer ses factures, il se mettra au doublage.

En 1959, Jean Amadou fait ses débuts à la radio. Europe 1 qui vient de virer Pierre Bellemare lui confie la présentation de "Vous êtes formidables".

En 1968, Jean Amadou participe à "Avec le sourire de…" sur Europe 1 aux côtés de Darry Cowl et Odette Laure. L'émission matinale a pour meneuse de jeu Maryse.

En 1973, la notoriété qu'il a acquise sur les scènes parisiennes comme chansonnier lui ouvre les portes de l'émission humoristique "L'Oreille en coin" sur France Inter. Il y restera deux saisons. Cette même notoriété lui permet aussi de retourner vers le monde du cinéma mais comme auteur pour des comédies à l'humour très français.

France Inter lui confiera aussi les commentaires du Tour de France et du Tournoi des 5 Nations.

En 1976, il fait des apparitions régulières dans "Les Jeux de 20 heures" (FR3) avant que TF1 ne lui confie "C'est pas sérieux", une émission dominicale humoristique qui succède au "Petit rapporteur" de Jacques Martin.

En 1981, suite à l'élection de François Mitterrand à la Présidence de la République, comme beaucoup d'animateurs et journalistes, il est écarté de la télévision. Il se remet alors à l'écriture de dialogues pour le cinéma.

En 1983, avec Stéphane Collaro et Jean Roucas, il lance "Le Bébête Show", pastille humoristique diffusée quotidiennement avec le journal de 20 heures de TF1 et rediffusée sur Europe 1. L'émission est d'ailleurs enregistrée dans les locaux d'Europe 1. L'émission sera diffusée jusqu'en 1995.

En 1984, il revient à la télévision avec "Plus menteur que moi, tu gagnes" le samedi soir sur FR3.

En 1985, il participe au jeu "Tournez manège". Il y œuvrera durant 3 saisons.

En 1988, il revient sur Europe 1 avec "En toute complicité" (8h30-11h00) en duo avec Maryse. Parmi ses collaborateurs, il y a un certain Laurent Ruquier qu'il a fait rentrer dans la maison. Avec Maryse, il coanimera 1 865 émissions et suivra le Tour de France de 1990 à 1992.

En 1993-1994, il écrit des sketches pour "Les Roucasseries" qu'anime Jean Roucas sur Europe 1.

A la rentrée 1995, suite à l'arrêt de "En toute complicité", Europe 1 lui confie un billet d'humeur quotidien. Sa chronique sera ensuite diffusée le dimanche avant le journal de 9h00.

En 1998, lorsque son ami Jacques Mailhot reprend la direction du Théâtre des Deux-Ânes, Jean Amadou reprend sa carrière de chansonnier.

De 1999 à 2002, il est chroniqueur dans "On va s'gêner" animé par Laurent Ruquier sur Europe 1.

En 2002 à 2010, il devient sociétaires des "Grosses têtes" sur RTL.

Le 23 juillet 2003, il présente sa dernière chronique dominicale sur Europe 1.

En 2010, sa santé l'oblige à arrêter ses activités professionnelles.

En 2011, le Président de la République Nicolas Sarkozy  le fait Chavalier de la Légion d'honneur pour saluer ses 60 ans de carrière.

Le 23 octobre 2011, il meurt à l'âge de 82 ans à Neuilly-sur-Seine.

 

Nota : Les biographies présentées par Histoire(s) radiophonique(s) sont essentiellement radiophoniques. De ce fait, les autres talents des personnalités présentées ne sont évoqués que dans les (très) grandes lignes.

 

Sources : "Le dictionnaire amoureux illustré d'Europe 1", Europe 1, Olivier Sinqsous du site CinéArtistes.com, Wikipédia | Photos : Europe 1, RTL, capture par Peuleux de "Lignes de mire" (France 3), Corbis

 

Pour aller plus loin...

Biographie de...
Maryse
       

Europe 1
France Inter
RTL
   
dernière mise à jour de la page : le 22/05/2016