Peuleux | Le monde de Spirou et Fantasio

 retour à la liste des biographies 

 COLUCHE

FICHE D'IDENTITE

Vrai nom : Michel Colucci

Naissance : 28/10/1944

Disparition : 19/06/1986
  Plus de 30 ans après sa mort, Coluche reste l'un des humoristes français préférés des français. Sa popularité tient tant à son humour provocateur qu'à son grand cœur mais le créateur des Restos du Cœur a aussi été animateur à la radio…

 

Le 28 octobre 1944, Michel Colucci voit le jour à l'Hôpital Notre-Dame-de-Bon-Secours (Paris). Sa maman est fleuriste et son papa italien est peintre en bâtiment.

Orphelin à 3 ans, les 25 premières années de Michel Colucci sur Terre sont complexes : il n'aime pas l'école, devient un petit délinquant, fait de la prison pendant son service militaire, enchaîne les petits boulots avec une diversité impressionnante faute de savoir les garder…

A la fin des années 1960, il décide de se consacrer à la musique. Il chante notamment sur les terrasses des cafés de Montmartre. Tout en assurant des petits boulots dans la restauration et des cabarets, il se produits sur les scènes de plusieurs cabarets parisiens.

En juin 1969, Coluche, déformation de son nom de famille qu'il adopte comme nom d'artiste, rejoint la bande de jeunes comédiens qui donnent vie au nouveau Café de la Gare.

A la fin des années 1960 - au début des années 1970, il apparaît dans plusieurs séries françaises et des sports publicitaires (radio et télévision).

En octobre 1971, sur les recommandations de Jacques Martin, il coprésente "Midi magazine" avec Danièle Gilbert. Il est remercié à la fin de la première semaine.

En novembre 1971, Coluche fonde sa propre troupe, Au vrai chic parisien. Il la quittera pour se lancer sur scène en solo.

En février 1974, il occupe la scène de L'Olympia portant pour la première fois sa salopette à rayures blanches et bleues chinée chez Emmaüs.

Le 19 mai 1974, son sketch "l'histoire d'un mec" est diffusé pour la première fois à la télévision par Guy Lux qui attend l'intervention (en retard) de François Mitterrand, perdant des élections présidentielles.

En 1975, alors qu'il est en tournée, toutes les radios françaises diffusent sa parodie du "Schmilblick".

En 1976, Coluche donne la réplique à Louis de Funès dans le film "L'aile et la cuisse".

En 1977, il réalise le film "Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine" dont il campe le premier rôle.

Le 24 avril 1978, Coluche arrive sur Europe 1 pour présenter "On n'est pas là pour se faire engueuler" de 15h30 à 17h00. Le titre de l'émission fait référence à une chanson de Boris Vian et en utilise la version instrumentale comme indicatif. Par sécurité, la direction lui adjoint les services de Robert Wilar, complice en d'autres temps de Francis Blanche. L'équipe est complétée par Gérard Lanvin et Jean-Jean. La station signe avec Coluche un contrat de 3 mois pour une diffusion quotidienne de 15h30 à 17h00. Si une partie du public se dit choquée, Coluche dope les audiences au point que certains annonceurs demandent à être programmés spécifiquement durant sa tranche même en sachant que l'humoriste peut les égratigner à l'antenne. Pris entre le souffre et le succès, Europe 1 propose à Coluche de passer à l'émission en hebdomadaire. Mais au cours d'une édition dominicale, Coluche déclare que "les veuves de guerre utilisent leur pension pour entretenir des gigolos". Face à la déferlante de protestations, Europe 1 le vire. Il avouera plus tard que ce licenciement lui a fait de la publicité pour son spectacle au Théâtre du Gymnase et que pour lui "y' a qu'une radio : Europe 1".

En janvier 1980, il est embauché par RMC pour animer la tranche 12h00-13h00. Michel Bassi, directeur de la station, lui demande juste d'épargner la famille princière de Monaco qui détient 17% des actions de la station. Embauché pour 3 mois, Coluche est renvoyé au bout de 15 jours après avoir parlé du "rocher aux putes".

Le 30 octobre 1980, Coluche annonce qu'il se présente à l'élection présidentielle. Sa candidature fait rire la France mais fait aussi trembler une partie de la classe politique.

Le 25 octobre 1981, Coluche arrive sur les ondes de RFM la radio couleur, radio libre lancée par Patrick Meyer depuis le centre commercial de Vélizy. Malgré le brouillage opéré par les autorités publiques, "L'humour continue pendant les travaux" reste à l'antenne plusieurs semaines. Le 10 décembre 1981, Coluche arrête son émission mais le 24 décembre de la même année, déguisé en Père Noël, il va déposer une pétition de 600 000 signatures en soutien à RFM au Ministre de la Communication.

En 1984, Coluche reçoit le césar du meilleur acteur pour son rôle dans "Tchao Pantin".

En 1984, il participe avec Harlem Désir à la création de SOS Racisme.

En 1985, il participe au rallye Paris-Dakar et bat le record du Monde de vitesse à moto du kilomètre lancé sur piste.

Le 8 juillet 1985, Coluche fait son retour sur les ondes d'Europe 1. Se sentant un peu au creux de la vague, il sollicite Philippe Gildas, alors directeur d'antenne de la station, pour revenir dans "sa maison" avec une revue de presse. La station lui propose alors d'être à l'antenne de 11h00 à 12h30. Il anime "Y'en aura pour tout le monde" avec Brigitte et ses complices Lulu, jean-Mi et Aldo. Tout comme son modèle Maurice Biraud, il épingle les bourdes des hommes politiques et discute avec les auditeurs. Pour son retour à l'antenne, il fait installer une plage sur le trottoir de la rue François Ier (sable, transats, palmiers...) pour que les auditeurs puissent écouter Coluche les pieds dans le sable... Toute cela sans autorisation auprès de la Mairie de Paris mais avec la bienveillance de la Police.

A la rentrée 1985, son émission "Y'en aura pour tout le monde" est reconduite dans la grille des programme sur la tranche 16h30-18h00. Maryse le rejoint au micro.

En parallèle, il arrive sur Canal+ avec l'émission "Coluche 1 faux".

Le 14 octobre 1985, Coluche lance l'idée des Restaurant du Cœur sur l'antenne d'Europe 1. La première cantine ouvrira à Paris le 14 décembre 1985.

Le 19 mars 1986, Coluche quitte Europe 1 et laisse sa place à Gérard Klein avec "Y en aura toujours pour tout le monde". L'humoriste part alors en Provence pour préparer son prochain spectacle au Zénith de Paris. Il devait reprendre l'antenne à la rentrée 1986.

Le 19 juin 1986, alors qu'il comptait rentrer à Paris le lendemain, Coluche trouve la mort dans un accident de la route, sa moto entre en collision avec un poids lourd. Il avait 42 ans. Il sera inhumé au cimetière de Montrouge (Paris 14) après une cérémonie célébrait par l'Abbe Pierre. Dans la foulée, le studio Ecran d'Europe 1 où officiait Coluche est baptisé du nom de l'humoriste-animateur.

 

Nota : Les biographies présentées par Histoire(s) radiophonique(s) sont essentiellement radiophoniques. De ce fait, les autres talents des personnalités présentées ne sont évoqués que dans les (très) grandes lignes.

 

Sources : Wikipédia, "Le dictionnaire amoureux illustré d'Europe 1" | Photos : Europe 1, RFM

 

Pour aller plus loin...

Biographie de...
Maryse
       

Europe 1

RFM

RMC
   
dernière mise à jour de la page : le 211/08/2016