Peuleux | Le monde de Spirou et Fantasio

 DANS LES COULISSES DE... "GUILLAUME & SOPHIE"/ RFM | 09/02/2015

Depuis la rentrée 2012, RFM a choisi de mettre à l'antenne un duo en fin de journée afin de faire le pendant au duo de la matinale. Guillaume Aubert et Sophie Coste forment ce sympathique duo où chacun peut se retrouver. Le 9 février 2015, j'ai pu assister à l'émission "Guillaume & Sophie" depuis le studio de RFM…

Après avoir été accueilli par la responsable des relations presse de RFM, et visité les studios de RFM (2 studios antenne et 3 studios de production), je m'installe derrière un micro (éteint !) face à Guillaume Aubert et aux côtés de Sophie Coste... Un rêve d'auditeur !

A 17h00, l'émission commence tranquillement. Guillaume enchaîne les disques et les jingles. pendant ce temps-là, Sophie prépare les interviewes de Texas et Scorpions qu'elle doit réaliser le lendemain et peaufine ses chroniques du jour.

Mais malgré cette bonne ambiance, les collègues qui passent plaisanter avec les deux animateurs, ce soir là, l'émission est pas mal chahutée en coulisses. Ça commence par une panne dans le studio principal obligeant Guillaume et Sophie à débuter le "drive" dans le second studio (en cours d'émission, ils réintégreront le studio principal). Ça continue avec Sophie qui doit régler quelques soucis dans l'organisation d'interviewes puis gérer un petit souci d'organisation familiale. Eh oui, les animateurs de radio ont aussi une vie de famille comme nous et même pendant qu'ils sont à l'antenne ! Et je n'oublie pas ce gars venu de Nantes qui n'arrête pas de leur poser des questions ;o)

 

Un duo un gars /une fille pour aller au travail - Un duo un gars /une fille pour renter du travail

 

Guillaume et Sophie œuvrent ensemble sur le drive de RFM depuis 2 ans et demi. Entre eux deux, la sauce a pris immédiatement. En fait, Guillaume et Sophie s'étaient déjà rencontrés auparavant lors d'un mariage et avaient déjà bien connectés. Ce n'est qu'en commençant leur collaboration radiophonique qu'ils se rappelleront leur première rencontre. "Finalement on a connecté deux fois dans deux univers différents ! Il a testé plusieurs filles pour l'émission mais comme j'étais la meilleure, il m'a gardé !" explique Sophie en souriant.

Peuleux : Guillaume, c'est toi qui as eu le choix de ta partenaire radiophonique ?

Guillaume : Avec Jean-Philippe Denac, directeur délégué de RFM, nous voulions former un duo le soir comme le matin : les gens partaient au travail avec un duo un gars / une fille et revenaient du travail avec un autre duo un gars / une fille. Il a fallu le travailler un peu au corps car au début il n'était pas trop partant. Puis il m'a demandé de faire des maquettes. Il m'a mis en contact avec plusieurs filles venant d'horizons différents, pas mal venant de la télé mais de radio aussi. Il s'est avéré durant les maquettes que ça s'est bien passé avec Sophie et que je pouvais faire beaucoup de choses avec elle !

A ce moment là de l'interview, Sophie et moi réalisons que plusieurs de leurs réponses peuvent avoir un double sens (rires).

Guillaume poursuit sérieusement : Elle avait un naturel et ça m'est apparu comme une évidence. J'ai fait écouter la maquette à Jean-Philippe Denac et on est tombés d'accord tout de suite.

 

Notre émission, c'est comme la vie

 

Le drive "Guillaume & Sophie" est avant tout une tranche musicale avec des pastilles de bonne humeur.

Guillaume : Notre émission, c'est comme la vie : il peut se passer des choses, le chien qui rentre dans le studio et aboie. Je pense que les gens se retrouvent parfois en nous et dans notre couple radiophonique. On a trouvé une bonne formule même si la première saison, il a fallu qu'on se découvre et que les auditeurs s'habituent au duo. La radio est un média où les gens ont des habitudes.

Peuleux : Quel est votre petit truc en plus par rapport à la concurrence ?

Sophie : Je ne sais pas trop ce que fait la concurrence en fait !

Guillaume : C'est nous deux la différence ! (sourire)

Sophie : Ça doit notre duo la différence ! (sourire)

 

En radio, c'est connu, les auditeurs veulent du changement mais mettent toujours du temps à l'accepter. En mettant un duo à l'antenne, RFM a pris le risque de changer les habitudes de ses auditeurs. Toutefois, le risque était limité puisque Guillaume Aubert était déjà à l'antenne sur le 17h00-20h00 depuis 2 saisons lorsque Sophie l'a rejoint. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le succès a été au rendez-vous… A titre personnel, je ne m'en cache pas, j'ai de suite accroché au duo que j'écoute le soir en rentrant du travail que cela soit en voiture ou dans le bus.

Peuleux : Lors de l'hommage que vous aviez rendu au regretté Christophe Ledoux, vous aviez diffusé un extrait où il vannait Guillaume en disant que la tranche 17-20 faisait plus d'audience depuis l'arrivée de Sophie… C'était vrai ou pas ?

Sophie : Il était plein de bon sens c'est pour cela qu'il nous manque entre autres. Mais c'est vrai !

Guillaume : C'est un peu plus compliqué que cela les chiffres d'audience. Mais c'est vrai que les gens ont bien réagi au duo. C'était un homme sage !

 

Peuleux : A l'antenne, on vous sent très complices. Quand vous n'êtes pas à la radio, vous communiquez, vous vous envoyez des SMS ?

Guillaume et Sophie : Oui !

Guillaume : Pas mal des fois !

 

Peuleux : Guillaume, peux-tu décrire Sophie en quelques mots ?

Sophie : Tu veux que je sorte Guillaume, non ?

Guillaume : (rires) C'est un cheval de course ! Faut apprendre à l'apprivoiser et c'est ça qui est vachement bien. Super vive, super intelligente. C'est un peu dur au début mais une fois que tu connais la personne, c'est beaucoup plus facile. Avec Sophie, ce n'était pas évident au départ parce qu'elle n'a pas les codes de la radio, les règles d'antenne. Le micro est ouvert, elle parle, elle y va ! C'est ça qui est génial en fait. A moi de la freiner un petit peu. C'est un rythme à prendre et je pense qu'on l'a trouvé !

Sophie : Ça te fait de bonnes journées !

Guillaume : Oui j'ai perdu quelques cheveux !

 

L'audience ça va ça vient, il faut transformer l'essai à la prochaine vague !

 

Après la publication des résultats d'audience de Médiamétrie pour la période novembre-décembre 2014, RFM a beaucoup communiqué sur les résultats, "première radio musicale adultes" entre 17h00 et 20h00.

Peuleux : Comment avez-vous pris ce résultat ? Vous avez eu une prime ?

Sophie : Non, nous n'avons pas de prime à l'audience !

Guillaume : On n'a pas eu une bouteille de Champagne chaude ? (rires)

Sophie : L'audience ça va ça vient, il faut transformer l'essai à la prochaine vague !

Guillaume : Oui il ne faut pas s'emballer, il faut consolider !

 

Peuleux : Y'a-t-il des cogitations pour faire évoluer la formule dans les prochains mois ou la recette va-t-elle rester la même ?

Sophie : Non, on ne change pas une formule qui fonctionne !

 

Peuleux : Le patron vous a donné un objectif d'audience ?

Sophie : Non. Ce n'est pas contractuel non plus.

Guillaume : Si être première radio de France devant RTL (sourire) ! Globalement, l'émission marche bien, on a un bon rythme avec Sophie, on est sur une bonne base !

 



Remerciements : Un immense merci à Guillaume Aubert et Sophie Coste pour leur accueil, leur disponibilité, leur gentillesse et ces 2h30 passées en studio à leurs côtés. Merci aussi à Laurence Aïach, responsable des relations presse de RFM, d'avoir permis ce reportage, pour la visite guidée des studios de RFM nos échanges formateurs post reportage. | Crédits photos : Peuleux, RFM

 

 

Pour aller plus loin...

Entretien avec...
Guillaume Aubert

Entretien avec...
Sophie Coste

RFM
 
       

dernière mise à jour de cette fiche le 20/02/2015


Histoire(s) radiophonique(s), un site édité par Peuleux | création du site : mai 2007 | version 3.0 lancée en août 2015 | mentions légales | contact