Peuleux | Le monde de Spirou et Fantasio

 LE SIRTI, SYNDICAT DES RADIOS INDEPENDANTES

Syndicat interprofessionnel regroupant des médias indépendants qu'il soutient dans leurs démarches administratives et juridiques, le SIRTI s'est aussi imposé comme un interlocuteur de poids du CSA, du Ministère de la Culture et de la Communication, des deux chambres parlementaires françaises ou des instances européennes.

Le syndicat a été créé en juillet 1981 par cinq radios : RFM, Génération 2000, Le Poste Parisien, Radio Express et Radio Megal'O. Son premier président était Patrick Meyer, Président de RFM à l'époque.

En mai 2017, le SIRTI, tout en conservant son sigle, est devenu officiellemennt le Syndicat des radios indépendantes et se recentre sur la Radio.

Le SIRTI compte aujourd'hui 165 membres : des radios locales et régionales ainsi que des radios thématiques.

En 2017, le syndicat ne comptait plus qu'une chaîne adhérente.

Les radios adhérentes réunissent chaque jour plus de 11 millions d'auditeurs (résultats d'audience 2017). Ces radios se veulent des acteurs essentiels à l’essor économique et culturel des territoires et à l’expression des citoyens. Elles revendiquent leur pluralisme et leur diversité.

L'indépendance des radios s'exprime à trois niveaux : par rapport aux grands groupes médias, par rapport au service public audiovisuel et par leurs modes de financement.

Juridiquement; il s'agit de PME (petites et moyennes entreprises) implantées dans toutes les régions françaises de Métropole. Les derniers chiffres y recensent 2 500 salariés dont 500 journalistes.                                                                                               

Le SIRTI apporte son aide à ses adhérents dans différents domaines :

·         leurs démarches auprès du CSA,

·         leurs démarches auprès des sociétés de droits d'auteurs (SACEM, SPRE…),

·         leurs questionnements sur les questions sociales ou juridiques.

Le syndicat se fait aussi le porte-parole de ses adhérents sur différents dossiers :

·         le pluralisme et la diversité du paysage radiophonique,

·         une régulation garantissant l'égalité entre les éditeurs et la liberté des auditeurs,

·         le maintien du plafond anti-concentration.

Pour aller plus loin...


Site web du SIRTI
   

Lexique radiophonique

CSA

Seuil de concentration
   

dernière mise à jour de la page : 05/06/2017