Peuleux | Le monde de Spirou et Fantasio

 ENTRETIEN AVEC... NOAM CITRY/ CHERIE FM NANTES | 03/06/2014

Dans 38 villes de France, Chérie FM dispose d'un animateur local qui chaque jour de la semaine anime une tranche réalisée en décrochage locale. Depuis Rezé, près de Nantes, c'est Noam Citry qui assure le décrochage de Chérie FM sur le département de la Loire-Atlantique. Rencontre avec un animateur passionné...

Depuis la rentrée 2012, Chérie FM a remis à l'antenne un concept qu'elle avait déjà testé à la rentrée 2000 pendant 5 saisons : une matinale délocalisée. Ainsi Noam Citry fait partie des 38 animateurs implantés à travers la France qui présentent "Bonjour Chérie".

 

Il y a deux ans, Chérie FM a fait fort en mettant 38 animateurs locaux à la tête de la matinale.
Aucune autre radio ne l'a fait.

 

Agé de 27 ans, Noam Citry est originaire de Paris où il a fait toutes ses études.

En 2006, il entre au Studec (Studio Ecole de France à Issy-les-Moulineaux) et en ressort en 2008. A l'époque, il travaille déjà sur Rire & Chansons où il assure le minuit-6h00. Quand des bruits de couloirs lui apprennent que Chérie FM recherche des animateurs en local, il postule. Sa candidature est retenue et il part à Poitiers. Il travaille pendant 2 ans sur Chérie FM Poitiers (a priori la ville ne lui plaît pas) puis rejoint Chérie FM Aquitaine sud (à Biarritz) pour 3 ans.

A l'automne 2013, Nostalgie ouvre un décrochage sur Nantes, c'est l'animateur de Chérie FM Nantes qui prend le poste et Noam postule pour lui succéder. En novembre 2013, Noam arrive au micro de Chérie FM Nantes. Et Noam se plait bien à Nantes où il a plein de choses à faire et à voir. Travaillant dans un média local, il sait toujours ce qu'il y a à voir ou à faire dans le département de Loire-Atlantique.

Peuleux : Tu préfères faire une matinale ou un après-midi ?

Noam : L'après-midi ! (réponse cash) Il y a deux ans, Chérie FM a fait fort en mettant 38 animateurs locaux à la tête de la matinale. Aucune autre radio ne l'a fait. Bon après on signe un avenant au contrat ou on part. Trouver 38 animateurs ce n'est pas rien mais moi je partais du principe que je ne connaissais pas, que bien sûr j'allais découvrir... Moi qui suis plus habitué à me coucher à 3h00 du matin qu'à me lever à 3h00 du matin… Maintenant, j'ai fait deux saisons, c'est chouette, c'est super intéressant, c'est bien de voir le soleil se lever, les gens qui passent… mais je suis plus de l'après-midi.

Peuleux : C'est plus biologique comme réponse !

Noam : Oui mais non, matinalier c'est quand même un métier. Je pense qu'il y a des animateurs qui sont faits pour être sur différentes tranches : un animateur va être plutôt apte pour la matinée et un autre pour le début de soirée. Certaines voix passent plus le matin et d'autres en soirée. Le contenu de la tranche n'est pas le même. Moi en matinale, je m'éclaterais plus à 2, en coanimateur ou au 2ème rang…

Peuleux : Comme Manu Lévy avec Arthur ?

Noam : Oui voilà ! Avec une petite vanne de temps en temps. Plus en sniper comme Laurent Baffie chez Thierry Ardisson en télévision. Ou en chroniqueur une fois par heure… style "j'ai testé pour vous".

Peuleux : Est-ce que tu côtoies les autres animateurs nantais des radios nationales en dehors de tes deux collègues de NRJ Group ?

Noam : Pas encore. Mais je sais que l'animatrice locale de Virgin radio était avec moi au Studec [NDLR : Studec est l'autre nom de Studio Ecole de France], dans ma promo mais aussi dans les groupes de travail. Après comme je suis arrivé en cours d'année, que ma copine m'a rejoint en janvier et que nous sommes toujours en phase d'installation, je n'ai pas encore eu le temps de tout faire. Et je suis à Paris un week-end par mois.  Au Pays basque, on était tous potes… à part France Bleu parce qu'ils sont à part et que c'était des cons ! Sinon NRJ, RFM, RTL2, Virgin, NRJ, Chérie on se voyait tous les ans pour les fêtes de Bayonne et on se faisait un resto. J'aime bien cela parce que ça permet de montrer qu'on est une grande famille, qu'on fait le même boulot. C'est bien d'échanger, de savoir comment font les autres. Ce n'est pas l'idée de faire de l'espionnage mais de la curiosité.

 

Une fois par mois je fais des remplacements à Paris le week-end

 

La matinale de Chérie FM étant réalisée par des animateurs locaux (jusqu'à la fin de la saison 20013-2014), il était intéressant de voir les interconnections entre local et national...

Peuleux : Pourrais-tu être amené à faire du national pendant les vacances ?

Noam : En fait, une fois par mois je fais des remplacements à Paris le week-end. Il y a un créneau où il n'y a pas d'animateur national et la direction demande aux animateurs locaux de monter sur Paris assurer la tranche. C'est 15h00-20h00. Et c'est ainsi depuis mon arrivée. Pour l'été rien n'est encore défini puisque la direction doit jouer avec les congés des uns et des autres.

Et il y a une certaine fierté dans les rangs de NRJ Group Nantes puisque sur les 3 stations ayant un décrochage sur Nantes (Chérie FM, Nostalgie et NRJ), les 3 animateurs locaux font régulièrement des remplacements en national !

Peuleux : Est-ce un tremplin pour aller en national ces remplacements ?

Noam : Oui ça peut ! (Noam réfléchit en préparant sa prochaine intervention antenne en même temps qu'il me répond)…

Peuleux : Mais après faut être bon ! (rires)

Noam : Me dire ça à 30 secondes d'une intervention ce n'est pas très sympa ! (rires) En fait, en national c'est différent, il faut être plus général puisqu'on n'a pas à localiser géographiquement l'antenne.

En fait, en réponse à ma question, il n'y a pas de réponse type ni de recette miracle. Dans une société ou une administration, avec l'ancienneté et l'expérience, un salarié peut progresser. En radio c'est différent, c'est une question de stratégie d'antenne et de relation entre les animateurs et leur direction d'antenne. Du coup, il n'y a pas de parcours type en termes de carrière. Si vous regardez les parcours de différents animateurs radiophoniques, vous trouverez tous les cas. Prenons quelques exemples sans juger la qualité du parcours radiophonique (pour cela je parlerai donc de personnes que j'apprécie !) :

- Stefan Caza a animé les matinales de RFM et Chérie FM en national et était en flux national et Ile-de-France la saison passée ;

- Christine Pena et Sophie Gaillard qui ont été animatrices sur des radios musicales nationales avec leur propre émission ou leur propre tranche musicale sont aujourd'hui meneuses de jeux sur Europe 1 ;

- Jade qui a longtemps été la complice "pirate" d'Arthur est passée par la casse speakerine sur RTL avant de redevenir animatrice et la complice de Laurent Gerra sur RTL ;

- Marie-Pierre Schembri a été animatrice sur diverses radios musicales, coanimatrice des matinales du week-end de RTL2 et aujourd'hui elle anime le flux Ile-de-France des décrochages de RTL2 et peut jouer les joker féminin dans "le grand morning".

Fin de la parenthèse... Revenons à  Noam...

 

Peuleux : As-tu une pression supplémentaire quand tu es en national ?

Noam : Mon premier remplacement, c'était l'été dernier. Le directeur d'antenne de l'époque m'a appelé peut être une heure avant de prendre l'antenne et il me demandait justement "est ce ça va ? est-ce que tu te sens bien ?". Je lui réponds "wouai, pour l'instant je prépare mes interventions, j'essaye de tout caler pour être bien comme il faut" et là il me dit "ne t'en fais pas, dis-toi juste que tu as 50 000 personnes qui t'écoutent toutes les secondes !"… "Ok bon on va y aller alors !"… Il peut y avoir une pression comme il ne peut ne pas y en avoir. Je sais que plus tu en fais, plus tu te muscles. J'ai eu plus de pression pendant mes premières émissions sur Chérie FM à Poitiers que celles à Paris. A Paris, tu connais déjà le boulot, tu sais ce qu'il faut faire, y'a plus de simplicité.

 

On est payé pour passer de la musique, le boulot est génial ! Je ne sais pas qui va se plaindre de ce boulot ! Même si on passe des musiques que l'on n'aime pas... Et en plus, nous le matin, on réveille les gens ! C'est encore plus drôle.

 

Peuleux : La question qui tue : où te vois tu dans 5 ans ? Qu'aimerais-tu faire ? Sachant qu'en plus tu as l'air d'avoir la bougeotte !

Noam : Je suis parisien, j'y ai vécu 20 ans et je me dis que professionnellement le gros du boulot est là bas. Reste à savoir pour quelle radio. Je me sens très bien sur Chérie FM, c'est une radio où on a beaucoup de liberté, on peut faire pas mal de choses, la musique est bien aussi et c'est une radio pour les femmes c'est sympa aussi (sourire) ! Mais personnellement je me vois plus sur une radio rock à faire des émissions avec de la parlotte. J'apprécie la musique mais si je diffuse la musique que j'aime, je me sentirai plus dans mon élément et je pourrais donner plus d'informations. Et quand un animateur diffuse, parle un artiste qu'il aime, qu'il connaît ça se sent tout de suite. Donc dans 5 ans, je me vois bien à Paris. En plus, j'aurai 32 ans, il sera temps de me stabiliser un peu !"

Peuleux : Tu te vois sur Le Mouv' alors (question sarcastique) ?

Noam : Non, je pensais plus à Oüi FM ! Le Mouv' ça bouge tout le temps en ce moment…

[NDLR : Noam a bien compris mon allusion aux nombreux changements que connaît la grille des programmes du Mouv' depuis quelques saisons pour redresser la courbe de ses audiences]

Peuleux : Question rêve : quel artiste aimerais-tu recevoir ? Un qui est dans la liste Chérie FM et un en dehors du format de Chérie FM ?

Noam : Alors en artiste international, j'aimerai recevoir Lionel Richie parce qu'avec tout le vécu qu'il a, ça peut être très intéressant. Mais là ça serait pour une vraie émission, en prenant le temps, pas en 2 minutes. En artiste français… (il réfléchit)… pour le fun, le groupe Kyo dont on diffuse le dernier titre. Quand on connaît son parcours, ça peut être intéressant de voir ce qu'il peut échanger en interview. Hors prog, ça serait Florence Welch, artiste anglophone du groupe Florence and the machine. Ca ressemble à London Grammar sauf que ça fait 5-6 ans qu'elle tourne. Je la suis depuis le début, je suis toujours aussi fan, je n'écoute que ça en voiture ! Je ne m'en lasse jamais.

 

CLIN D'ŒIL

Dans le studio, près de la console, trône une tortue en peluche qui me rappelle celle qui sert de photo de profil sur Facebook à Yann Fontaine, animateur national sur Chérie FM.

Peuleux : C'est un hommage à Yann Fontaine ?

Noam : Effectivement, nous avons chacun la nôtre. Yann est un très bon ami et quand je me suis aperçu de cela, nous avons décidé qu'elles étaient cousins (rires).

La tortue de Noam se prénomme Patrick tandis que celle de Yann Fontaine répond au prénom de Serge...

 


Remerciements : Un grand merci à Noam pour son accueil  | Crédits photos : Peuleux

 

 

Pour aller plus loin...

Dans les coulisses de...
"Bonjour Chérie Nantes"

Entretien avec...
Yann Fontaine
 

Chérie FM
       

dernière mise à jour de cette fiche le 16/02015


Histoire(s) radiophonique(s), un site édité par Peuleux | création du site : mai 2007 | version 3.0 lancée en août 2015 | mentions légales | contact