Peuleux | Le monde de Spirou et Fantasio

SWEET FM

anciennement : RFB - Radio La Ferté, Ferté FM, Radio Val d'Huisne

Histoire de la radio

  Le 16 juin 1984, RFB – Radio La Ferté voit le jour à La Ferté-Bernard (Sarthe). La radio émet de 8h00 à 14h00 et de 17h00 à 20h00 depuis le camping de la ville.
En aout 1984, la radio devenue La Ferté FM s'installe dans des locaux prêtés par un commerçant.
En 1987, un désaccord au sein de l'équipe aboutit à une scission. Pierre Roux quitte la direction de la Ferté FM pour fonder Radio Val d'Huisne. La nouvelle radio débute ses programmes le 25 aout 1987 depuis un bungalow avant de s'installer dans des locaux en dur.
En janvier 1988
, West FM, radio du Mans, rachète La Ferté FM tandis que Radio Val d'Huisne déménage pour la Galerie Carnot de La Ferté-Bernard. La radio émet alors de 7h00 à 20h00 grâce à une douzaine d'intervenants dont la plupart sont des bénévoles. Dans le même temps, l'association devient la SARL Fertoise de communication. La jeune société lance en parallèle Pays fertois, un magazine local qui ne sortira en kiosque que quatre numéros.
Le 15 février 1988, La Ferté FM devient West FM La Ferté avec un animateur-technicien et une commerciale sur place. Le dispositif fertois ne tiendra pas longtemps et West FM sera finalement racheté par RFM 10 ans plus tard.
Le 1er juin 1990
, Jack Guilmin rachète Radio Val d'Huisne pour 165 000 francs. Seulement trois salariés (un temps plein et deux mi-temps) sont conservés.
En 1991, bien que Radio Val d'Huisne ait oublié de déposer son dossier de candidature pour régulariser sa situation, le CSA, clément, lui donne finalement son accord.
En 1996, comme beaucoup d'autres radios locales à l'époque, Radio Val d'Huisne met en place une gestion par ordinateur de sa diffusion musicale.
En septembre 2003, Jack Guilmin revend la station à Wilfrid Tocqueville, Emilien Borderie et Benoît Simon. La radio déménage et devient Val d'Huisne FM. La société support de la radio devient VH Com.
En 2004, Val d'Huisne FM obtient une deuxième fréquence à Nogent-le-Rotrou.
Le 1er janvier 2006, la radio prend le nom de Sweet FM, un nom sans connotation géographique plus en adéquation avec les nouvelles ambitions du trio directeur.
A l'été 2008
, Sweet FM refond complètement sa grille des programmes. Elle confie une partie de sa grille, notamment l'animation des heures dites creuses et sa matinale, à la société de voice-track Maxi-l'air. La radio concentre alors ses efforts sur l'information locale et les réseaux sociaux.
Fin 2008
, le CSA accorde une série de nouvelles fréquences à Sweet FM qui voit sa zone de couverture d'étendre grandement. La radio émet désormais au Mans, Mamers, Alençon et à L'Aigle. Sweet FM est donc présente dans trois départements (Sarthe, Orne et Eure-et-Loir) et trois régions (Pays de la Loire, Basse-Normandie et Région Centre).
Début 2009
, si Sweet FM conserve une adresse à La Ferté-Bernard, elle installe ses studios et son administration au Mans.
En septembre 2009, Sweet FM devient la radio officielle du club de football MUC 72 (Mans Union Club 72 qui deviendra Le Mans FC en 2010).
En décembre 2009
, Sweet FM obtient trois nouvelles fréquences : Sablé-sur-Sarthe et Saint-Calais dans la Sarthe et à La Loupe dans l'Eure-et-Loir.
En novembre 2010
, Sweet FM obtient une fréquence à Château-Gontier (Mayenne).
A la rentrée 2012
, Sweet FM propose une libre antenne en soirée ce qui est assez rare pour une radio locale.
Début 2013
, la radio obtient une fréquence à Craon (Mayenne).
En juin 2017
, Sweet FM rachète Plus FM, mini-généraliste musicale couvrant l'ensemble du Loir-et-Cher et radio historique du département. Avec ce rachat, outre l'extension de sa couverture en Région Centre Val de Loire avec six nouvelles fréquences, Sweet FM atteint un chiffre d'affaire de 2 millions d'euros et un effectif de vingt salariés.
Le 3 juillet 2017, Plus FM devient Sweet FM Centre. Elle reprend le programme de la station mancelle avec des décrochages locaux pour l'information locale, la publicité et une émission sport dominicale. Deux journalistes et une assistante de Plus FM restent en poste. Sweet FM se fixe comme objectif 40 000 à 50 000 auditeurs loir-et-chériens d'ici 5 ans. Le choix de la dénomination "Centre" exprime le rêve de Sweet FM de ne pas se cantonner au Loir-et-Cher dans son extension, la radio rêve aussi de l'Indre-et-Loire…
A l'été 2017
, Sweet FM étend aussi sa couverture en Normandie avec l'activation de sa dix-huitième fréquence à Verneuil-sur-Avre (Eure).
En janvier 2018, le CSA sélectionne Sweet FM pour une diffusion numérique sur Rouen.

Sources : Wikipédia, Schoop, Plus FM, La Nouvelle-République | Photo : Sweet FM, Plus FM, Schoop


Historique des logos

depuis 2006
       


Historique des slogans
    - actuellement : Tout le monde l'écoute dans la région


Audiences
En 2016, après avoir connu des chiffres historiques, Sweet FM voit son audience baisser mais réunit tout de même 100 000 auditeurs quotidiens. Elle est la première radio musicale en Sarthe. Son audience est en progression dans l'Orne, son deuxième bassin de population. Parallèlement ses audiences sont à la baisse en Mayenne et Eure-et-Loir.


Diffusion sur les ondes
   - AM  Pour la liste des fréquences de cette radio, reportez-vous au site
Annuaire des radios françaises
   - FM
   - GO
   - RNT

Zone de couverture
:



Pour aller plus loin...

Site
web de la radio
     
dernière mise à jour de la page : 09/02/2018