Peuleux | Le monde de Spirou et Fantasio

 DANS LES COULISSES DU... "REVEIL MALIN"/ MFM RADIO | 10/02/2015

Chaque matin, MFM Radio propose une matinale de 4 heures pleine de musique et de bonne humeur. Au rythme des "plus belles chansons françaises", le trio d'animateurs enchaine les interventions à l'antenne et les jeux. Le 10 février 2015, je suis rentré dans le studio du "Réveil malin"…

En ce froid matin de février 2014, je rejoins les nouveaux studios de MFM Radio afin d'interviewer Laurent Argelier et Nicolas Petit. Lors de mes contacts, j'ai même eu l'autorisation de me glisser dans le studio le temps de la dernière heure de la matinale. Une fois passé le cerbère de garde dans le hall de l'immeuble, j'arrive dans les locaux que MFM Radio et Générations (radio hip-hop parisienne) partagent. Les locaux sont déserts et sombres… sauf les studios des deux radios où ça parle joyeusement sous une douce lumière blanche.

Arrivé devant la porte du studio, Nicolas Petit m'accueille avec un grand sourire, Laurent Argelier et Audrey Chauveau me souhaitent la bienvenue. Dès les premières minutes, je me sens à l'aise. Ils sont souriants et joyeux bien qu'ils soient réveillés depuis plus de 4 heures. Pourtant, j'ai du mal à réaliser où je suis. J'ai l'impression d'être dans les photos publiées sur la page Facebook de la radio… Mais en vrai ! Nicolas et Laurent sont comme sur les photos (l'un quasiment chauve et l'autre avec son incontournable casquette) tandis qu'Audrey est 100 fois plus belle en vraie que sur le visuel de l'émission en page de garde de mfmradio.fr. Bah oui je ne suis pas Christophe Maé mais "je suis tombé sous le charme" et j'espère que ma femme ne lira pas cet article ;o)

 

Le studio où se déroule la matinale est spacieux et lumineux. Des panneaux reprenant le logo de la station et des fauteuils rouge viennent donner un peu de couleurs. Nicolas Petit est derrière la console et ses écrans tandis que Laurent Argelier et Audrey Chauveau sont assis sur sa gauche (à 10 heures pour prendre un repère d'aviateur).

 

Le "Réveil malin" d'Yves Hecker à Audrey Chauveau

 

Commençons par un petit historique : "Le Réveil malin" de MFM Radio existe depuis la rentrée 2010 lorsque la station est rachetée par Espace Group. Depuis Lyon, où les locaux de MFM Radio ont été transféré, Yves Hecker lance la matinale tandis que Laurent Argelier présente les "Buzz people". A la rentrée 2012, Nicolas Petit reprend les commandes en compagnie d'Ombeline et Laurent Argelier. A la rentrée 2014, Audrey Chauveau rejoint la matinale.

Depuis la rentrée 2014, MFM Radio a retrouvé la Capitale et a installé ses nouveaux locaux près de la Gare de Lyon. Ce déménagement a été décidé par la direction d'Espace Group afin de faciliter le recrutement de têtes d'affiche pour ses émissions (Bernard Montiel en quotidienne et Evelyne Adam le soir en sont l'illustration) mais aussi favoriser la venue à son micro des artistes et les opérations avec les maisons de disques.

Si Nicolas Petit, qui est devenu directeur d'antenne depuis septembre 2014, et Laurent Argelier ont déménagé de Lyon à Paris pour suivre MFM Radio. Ce n'est pas le cas d'Ombeline, la coanimatrice. Nicolas Petit explique que "Ombeline est restée à Lyon pour sa vie de famille". Du coup, MFM Radio a recruté "avec joie" Audrey Chauveau, jusque là plus connue du public pour ses prestations télévisuelles.

Nicolas Petit : Lorsque nous avons fait les tests, nous l'avons tout de suite sentie à l'aise. Elle avait quelque chose en plus dont la joie de vivre, elle est agréable au quotidien et puis professionnelle : habituée à faire de la télé (France télévisions, Gulli). Et Audrey avait le souhait d'intégrer l'univers radio.

Peuleux : MFM Radio est elle aller chercher Audrey Chauveau ou Audrey Chauveau est elle venue chercher MFM Radio ?

Nicolas Petit : Audrey cherchait à travailler en radio et nous avons une connaissance commune qui m'avait glissé son nom. On s'était rencontré il y a deux ans au festival de Cannes, ça c'est fait naturellement.

Audrey Chauveau : Je n'avais jamais fait de radio mais j'ai fait des voix pour la télé depuis des années : je faisais des voix pour W9, les voix off de la météo sur M6 et W9, j'ai aussi présenté pendant 4 ans "l'Eurovision" ce qui est un vrai travail de radio puisqu'on ne nous voit pas à l'antenne. J'ai fait des doublages de voix. En fait, j'ai fait un travail de radio dans la télé mais aujourd'hui je suis ravie de faire de la radio à la radio. J'en avais envie !

 

Un trio en plein harmonie

 

A l'antenne, Nicolas Petit est le pilote : il réalise l'émission, lance les disques et passe la parole à ses deux acolytes. Si à l'antenne, comme en studio, on ressent bien qui est le chef, le trio fonctionne en pleine harmonie et avec un grand naturel. Chacun apporte sa pierre à l'édifice de la matinale.

Peuleux : Comment concevez-vous l'équipe de la matinale : comme un trio ou comme une petite bande ?

Audrey : C'est un trio !

Nicolas : C'est un trio bande ! C'est un trio qui se comporte très bien, on s'entend très bien. Chacun apporte sa personnalité dans l'équipe et chacun est libre d'apporter sa personnalité au micro. Sachant que nous sommes toujours sur des timings très courts le matin, il faut aller à l'essentiel. Il ne faut donc pas non plus polluer l'auditeur avec un bordel organisé ou devenir trop agressif puisque nous visons un public féminin et adulte(1).

Audrey : C'est bien de parler aux femmes ! Mais pas que…

Nicolas : Nous sommes le morning qui manquait sur la bande FM. Il y a un peu de tout et pour tous les goûts à la radio mais s'y vous voulez vous retrouver dans un morning où vous pouvez vous marrer sans tomber dans les blagues de gamins de 14 ans, on est là, venez nous écouter !

 

Du coup, Nicolas anticipe partiellement ma question suivante : quel est le truc en plus de la matinale ?

Audrey et Nicolas en chœur : C'est nous !

Audrey : C'est la joie de vivre !

Nicolas : Oui c'est la bonne humeur. Il n'y a pas de prétention, de grosse tête, de star. On est là pour réveiller les gens et heureux de le faire, de leur apporter de la bonne humeur dans cette période morose. Si on peut décrocher des sourires à quelqu'un le matin, le job est fait. On vient nous écouter pour le plaisir.

 

 

Des nouveautés pour rester en phase...

 

La matinale étant le prime time de la radio, elle est sans cesse remaniée, révisée, corrigée pour rester dans l'air du temps et en phase avec les auditeurs. Du coup, les responsables des radios n'hésitent pas à supprimer, ajouter ou modifier des chroniques et des jeux, à changer d'animateur ou de chroniqueurs.... La radio est une matière vivante !

Peuleux : Les 3 dernières saisons, MFM Radio accueillait Geneviève de Fontenay chaque matin pour un billet d'humeur. Cette collaboration s'est arrêtée à la fin de la saison 2013-2014. Pourquoi ?

Audrey Chauveau : Son chapeau était trop lourd (rires) !

Nicolas Petit : Sa chronique s'est arrêtée parce que nous étions à la fin d'un cycle. Au bout de 3 ans, cela devenait un peu la même chose, il était temps de changer. Nous voulions apporter un peu de fraîcheur aux auditeurs alors comme nous avons fait plein de changements dans la matinale, on en a profité pour faire des réajustements. Nous sommes toujours en contact avec Geneviève, nous déjeunons avec elle à l'occasion. Nous restons très fiers de notre collaboration avec Geneviève de Fontenay, c'est un amour.

Peuleux : Fin septembre 2014, Paul Wermus arrive sur MFM Radio avec une nouvelle chronique mais elle s'arrête en décembre...?

Nicolas Petit : C'était très bien avec Paul. Dès le départ, nous avions décidé de faire quelque chose mais seulement pendant 3 mois.

 

Outre l'arrivée d'Audrey au micro et ces changements de chroniqueurs, la matinale a connu de nombreuses nouveautés depuis la rentrée :

   - Le "Cash test" qui est devenu le "Cash musique", un jeu musical dans une radio musicale. "Au lieu de partir sur des questions de culture générale, ce qui peut être compliqué pour certains auditeurs, nous jouons sur la musique qu'ils écoutent sur MFM Radio toute la journée, c'est donc plus simple".

   - La matinale suit au plus près les nouveautés de la chanson française : "on veut être les premiers à diffuser les nouveaux titres des artistes forts qui représentent l'univers de MFM Radio".

   - "Le coup de cœur télé ou pas" a fait son apparition et permet à chacun des coanimateur de défendre son programme télé… ou pas !

   - "Le buzz people" de Laurent Argelier est devenu "Le réveil des stars" moins buzzant (quoique) mais toujours au plus proche des stars que les auditeurs apprécient.

 

de la bonne humeur à l'antenne comme en studio

 

Pendant que les publicités ou les chansons défilent à l'antenne, les "loustics" discutent entre eux ou avec des collègues qui passent les saluer. Mais hors antenne, ça travaille dur aussi : tandis que Nicolas prépare les prochains sons à diffuser, Audrey et Laurent peaufinent leurs prochaines interventions. Tout cela avec un œil sur les réseaux sociaux afin de favoriser l'interaction avec les auditeurs. Ainsi lors des points météo, Audrey Chauveau cite régulièrement les noms des auditeurs en même temps que les températures dans les villes à l'écoute de MFM Radio. Elle me fera d'ailleurs un clin d'œil à l'antenne (et hors antenne) en donnant la température de Nantes ce jour là.

Vers 9h30-9h45, Bernard Montiel fait son entrée dans le studio en saluant l'équipe. Les vannes commencent à fuser entre eux. Le jour de ma visite, Bernard Montiel annonce au trio qu'Alain Delon écoute MFM Radio. Il vient de lui dire par SMS. Aussitôt, Laurent Argelier commence à négocier avec son collègue pour recevoir l'acteur français dans son "Réveil de stars". Peu avant 10h00, l'animateur de "M comme Montiel" s'installe au micro entre Laurent et Audrey pour annoncer les cadeaux en jeu dans son émission. Les plaisanteries entre les 4 animateurs se poursuivent à l'antenne comme hors micro.

Quand Nicolas Petit dit qu'à MFM Radio on travaille en famille et qu'il "n'y a vraiment pas de gens qui se prennent pour des stars. Chacun est au même rang et est passionné", on peut le croire ! La bonne humeur que nous ressentons à l'antenne est aussi visible hors antenne.

Et la recette semble prendre, "Le réveil malin" cumule 350 000 auditeurs ce qui est très satisfaisant pour la direction si l'on compare ces chiffres avec les saisons passées.

 

(1)  Selon les audiences Médiamétrie 126 000 Radio de novembre-décembre 2014, 2 auditeurs sur 3 de MFM Radio sont des femmes. 55% des auditeurs ont entre 25 et 49 ans et 39% ont pus de 50 ans. La moyenne d'âge des auditeurs de la radio est de 45 ans.

 


Remerciements : Merci à Nicolas Petit, Laurent Argelier et Audrey Chauveau pour leur accueil, leur disponibilité et leur bonne humeur communicative. Salutations à Bernard Montiel. | Crédits photos : MFM Radio, Peuleux

 

Pour aller plus loin...

Entretien avec...
Nicolas Petit

Entretien express avec...
Audrey Chauveau

Entretien avec...
Laurent Argelier

MFM Radio
       

dernière mise à jour de cette fiche le 20/02/2015


Histoire(s) radiophonique(s), un site édité par Peuleux | création du site : mai 2007 | version 3.0 lancée en août 2015 | mentions légales | contact