Peuleux | Le monde de Spirou et Fantasio

 ENTRETIEN AVEC... GUILLAUME AUBERT/ HIT WEST | 09/02/2016

Après un break radiophonique de 6 mois après son départ de RFM en juin 2015, Guillaume Aubert a rebondi comme matinalier sur Hit West. De son départ de RFM à son arrivée à Nantes, il nous raconte son parcours et son changement de vie.

En juin 2015, nous apprenions avec stupeur la fin du duo Guillaume Aubert – Sophie Coste qui cartonnait aux commandes du drive de RFM. En janvier 2016, après 6 mois sans micro, Guillaume Aubert a repris le chemin des studios comme matinalier sur une grosse radio régionale basée à Nantes. Vivant moi-même près de Nantes, j'ai eu envie de revoir le bonhomme fort sympathique pour évoquer avec lui de son parcours au cours des derniers mois. Rendez-vous était donné dans les locaux de Hit West (situés dans l'immeuble de Ouest-France, plus grand quotidien régional français et cousin financier de la station) sur les bords de Loire. Hasard du calendrier, cet entretien nantais intervenait un an jour pour jour après notre rencontre parisienne !

 

Viré de RFM ? C'est le jeu, nous sommes intermittents du spectacle.

 

Lorsque l'on évoque son départ de RFM, Guillaume Aubert est assez serein et sans rancune :

Guillaume Aubert : C'est le jeu, nous sommes intermittents du spectacle. L'émission avec Sophie Coste sur RFM marchait très bien [NDLR : "Guillaume & Sophie", le drive de RFM de 17h00 à 20h00 en semaine] et il y a eu une nouvelle direction qui a décidé de prendre une nouvelle direction, un nouveau virage. Nous n'étions pas dans leur projet avec Sophie, ça fait partie du jeu.

Guillaume Aubert avoue qu'il aurait aimé rester sur RFM aux commandes d'une autre tranche mais que la nouvelle direction ne lui a rien proposé : "Ça ne s'est pas fait et finalement ce n'est pas plus mal parce que ça oblige à avancer"

Une fois son départ de RFM rendu public, Guillaume a été contacté par plusieurs radios : Chérie FM, Oüi FM ou Hit West pour ne citer que ces trois-là. Avec l'équipe de Oüi FM, il a travaillé sur la possibilité de reprendre la matinale. Hit West a été parmi les premières radios à l'appeler mais il avait une réticence à tout quitter pour venir à Nantes. "Il y a eu pas mal de monde [à lui téléphoner] mais je voulais prendre mon temps, je voulais déjà partir en vacances".

Peuleux : Qu'as-tu fait durant ces 6 mois entre ton départ de RFM et ton arrivée sur Hit West ? Voyages, famille, Pôle emploi spectacle ?

Guillaume Aubert : Je n'ai rien fait, j'ai glandé ! J'en ai profité pour partir en vacances, être en famille, me ressourcer, me recentrer, faire un petit point sur ce que j'avais envie de faire.

Quand on l'interroge sur la manière dont il a vécu la rentrée sans micro, Guillaume se montre serein et pas frustré du tout : "Je n'ai pas trop écouté, je n'étais pas intéressé. J'en ai véritablement profité pour passer à autre chose, pour me rapprocher de mes enfants." Finalement, l'animateur semble plus avoir fait un break radiophonique volontaire que d'avoir vécu une traversée du désert, "Et ça m'a fait du bien !"

Peuleux : Comment va Sophie Coste ?

Guillaume Aubert : Sophie va très bien ! Nous nous voyons de temps en temps, nous nous parlons souvent au téléphone, nous avons même un projet de week-end commun avec les enfants. Elle va très bien !

Peuleux : Quand Sophie viendra-t-elle à Nantes ? L'inviteras-tu alors au micro de Hit West ?

Guillaume Aubert : Elle vient quand elle veut ! Sophie, si tu lis cette interview, tu viens quand tu veux ! Nous avons prévu de nous faire quelques bons petits restaurants ici car nous aimons tous les deux les bons produits, les huitres, les fruits de mer… Nous arriverons peut-être à nous faire un week-end en bord de mer et peut-être qu'elle passera à la radio le matin ! Qui sait ? Ce qui est bien sur Hit West, c'est qu'on me laisse assez de liberté pour faire ce que je veux.

 

La matinale sur Hit West "c'est un changement de vie total !"

 

En juillet 2015, alors que Guillaume Aubert était en vacances, "le très sympathique" Yann Oger, directeur de Hit West, lui a proposé de reprendre la matinale de la station. Après 8 ans de 16-19 sur RTL2 et 6 ans de 17-20 sur RFM, l'animateur ne se voyait pas prendre une matinale. Sa dernière expérience matinale remonte à sa collaboration sur "Lafesse réveille la Gaule" sur Europe 2. De plus, il était de ceux qui disent "moi, jamais de matinale, je n'arrive pas à me réveiller le matin". Mais la direction de Hit West a insisté, "ce qui m'a fait très plaisir", et finalement ils sont tombés d'accord sur le concept de l'émission, sur sa venue, son déménagement. "Je me suis dit on tente le coup avec cette nouvelle aventure, on verra bien".

Peuleux : Faire une matinale, c'était une opportunité ou une envie en fin de compte ?

Guillaume Aubert : C'est au début une envie qui est devenue une opportunité. C'est un beau challenge à relever !

Peuleux : Question à la Jean-Marc Morandini : Mieux vaut être matinalier dans l'Ouest que chômeur à Paris ?

Guillaume Aubert : Matinalier dans l'Ouest ! C'est difficile de se lever le matin, c'est un changement de vie total : avant je me couchais à 4h00 du matin alors que maintenant c'est l'heure à laquelle je me lève ! C'est un virage à 180° !

Les trois premières semaines sur Hit West ont été très difficiles pour l'animateur : nouveaux locaux, nouvelle radio et puis des nouveaux matériels sachant que Guillaume n'a pas eu l'occasion de faire d'émission zéro et qu'il n'a ni réalisateur ni standardiste "ce qu'on ne m'avait pas dit ! (rire)e

Guillaume Aubert : Je fais tout tout seul, je commence à prendre mes marques depuis deux semaines et ça commence à rouler de mieux en mieux. Et ça va aller de mieux en mieux !

Peuleux : As-tu déjà repéré des évolutions à apporter dans la formule de la matinale ?

Guillaume Aubert : Oui, absolument. Depuis janvier, j'ai repris une matinale qui est en place depuis la rentrée de septembre 2015. Pour l'instant, on laisse la matinale en l'état. L'idée est de remanier tout cela en septembre prochain avec ce que je suis venu apporter, avec une coanimatrice, un réalisateur… Une vraie matinale avec plus de contenus et où j'apporte plus ma patte personnelle.

Peuleux : Une coanimatrice ?

Guillaume Aubert : J'ai quelques idées pour une coanimatrice mais je ne peux rien dire pour l'instant évidemment ! Si ça se fait, ça va être sympa.

Peuleux : Si Hit West est basée à Nantes, la radio rayonne sur toute la Bretagne et une partie des Pays de la Loire, elle propose régulièrement des concerts privés ou est partenaire de festivals, est-il prévu de délocaliser "West'up" de manière évènementielle ?

Guillaume Aubert : Oui tout à fait mais nous attendons d'être bien en place, que la matinale soit bien carrée pour faire des plateaux à travers les deux régions. C'est prévu !

Peuleux : Tu recevais ce matin ta première invitée en la personne de Joyce Jonathan, vas-tu recevoir régulièrement des artistes en studio ?

Guillaume Aubert : Oui ce matin, je recevais Joyce Jonathan qui est venue à Nantes spécialement pour Hit West ce qui est très sympa d'ailleurs… et il y a quelques noms dans les tuyaux… On va peut-être mettre cela en place une fois par mois, nous allons caler cela avec le directeur de l'antenne. Cela fait partie des petits projets à mettre en place dans cette matinale.

Peuleux : Ce matin, je t'ai senti comme un peu intimidé face à Joyce Jonathan

Guillaume Aubert : C'est marrant que tu me dises cela car on m'a dit la même chose en débriefing ce matin ! Non, je n'étais pas du tout intimidé, Joyce je la connais super bien depuis longtemps et nous avons dîné ensemble hier soir. En fait, ce qui me dessert encore un petit peu aujourd'hui c'est que je suis tout seul sur cette matinale. J'ai encore du mal à faire la technique, de poser les bonnes questions à l'artiste, d'être en phase avec Joyce… je peux paraître encore un peu déstabilisé par rapport à tout ce qu'il y a à faire : la chronique suivante est-elle en place ? Est-ce qu'il n'y a pas un problème technique ? Le programme informatique à Hit West est assez complexe par rapport à A2I qu'il y a dans de nombreuses nationales et je ne l'ai pas encore bien en main. C'est aussi encore un peu complexe de gérer le timing quand je lance les infos avec deux flux différents [NDLR : Hit West propose deux flux différents pour les informations : un pour la Bretagne, un pour les Pays de la Loire].

 

Donc l'année prochaine, une coanimatrice, un réalisateur et moi… On va tout déchirer !

 

Peuleux : Question Emmanuel Chain dans "Capital" : on gagne mieux sur Hit West ou sur RFM ?

Guillaume Aubert : On gagne en liberté sur Hit West ! Et j'ai un peu l'impression de revenir 15 ans en arrière où il fallait – pardon pour l'expression – se sortir les doigts du cul pour faire de la radio. Ici, tu n'es pas pépère à faire ton émission à Paris. Ici j'ai envie d'avoir une coanimatrice et un réalisateur pour pouvoir m'alléger et donner plus à l'antenne alors qu'à Paris tu as l'air d'être un peu plan-plan. Ici, il faut cravacher pour sortir cette matinale !

 

Après une réticence à tout quitter pour venir à Nantes, je suis venu et je ne regrette rien.

 

Peuleux : De Paris à Nantes, tu as déménagé, tu as tout quitté, tu as fait un choix professionnel qui est aussi un choix personnel au final. Une décision difficile ?

Guillaume Aubert : Un peu mais j'avais envie d'essayer. C'est la première fois que je déménage tout comme cela. J'étais à Paris depuis une vingtaine d'années. Je me suis dit qu'il fallait profiter de l'occasion pour respirer dans le pays nantais et je suis très bien. Après avoir regardé pour des logements dans Nantes même qui lui rappelé Paris, Guillaume Aubert s'est dit tant qu'à faire autant y aller et il s'est installé dans une maison avec un jardin à 20 minutes à l'est de Nantes près des vignes. Et quand, il ouvre les volets le matin, il n'y a personne juste en face de lui !

Question Eric et Ramzy : Est-ce que si on t'avait proposé le même projet radio à Châteauroux ou Vesoul, tu aurais dit oui ? Autrement dit, est-ce que les atouts de Nantes et de sa région ont pesé dans ton choix ?

Guillaume Aubert : En fait, je ne connaissais pas du tout Nantes, je suis venu passer quelques week-ends et j'ai trouvé cela plutôt pas mal. Nantes, de ce que j'en connais, c'est vachement bien même si je ne connais pas encore grand monde. Bon d'un autre côté, à 22h00, je suis couché !

Peuleux : Sens-tu tes poumons se libérer de la pollution parisienne ?

Guillaume Aubert : Oui complétement !

 



LE 8 A LA SUITE D'HISTOIRE(S) RADIOPHONIQUE(S)

Lors de notre rencontre le 9 février 2015, j'avais soumis Guilllaume Aubert, comme tous les animateurs et journalistes que je rencontre, à mon questionnaire "le 8 à la suite d'Histoure(s) radiophonique(s)"… Je n'ai pas recommencé mais deux questions méritaient une mise à jour :

Peuleux : Il y a un an, à la question "Et dans 5 ans ?", tu disais vouloir transmettre ton savoir…

Guillaume Aubert : Je devais donner des cours au Studio Ecole de France mais ça ne se fera pas puisque je suis à Nantes mais cela reste dans mes projets… je ne sais pas si je peux transmettre mais je pense avoir quelques bagages à refiler !

Peuleux : Et maintenant dans 5 ans alors ?

Guillaume Aubert : Je ne sais pas, je vais là om le vent me mène (rires) [NDLR : le jour de l'interview, Nantes était en vigilance météorologique orange aves des vents violents]

Peuleux : Il y a un an, quand je t'avais demandé ce que tu faisais en sortant de la radio, tu m'avais dit aller voir des concerts… Et aujourd'hui ?

Guillaume Aubert : Je vais me coucher direct ! Je fais une petite sieste jusqu'à 13-14h00 et je reviens à la radio préparer l'émission du lendemain. C'est boulot-dodo… plus de métro, c'est le tram !

 

 

Remerciements : Un immense merci à Guillaume Aubert pour sa disponibilité et sa gentillesse | Crédits photos : Peuleux, Guillaume & Sophie, Hit West

 

 

Pour aller plus loin...

Dans les coulisses de...
"Guillaume & Sophie"

Entretien avec...
Sophie Coste

Entretien avec...
Guillaume Aubert (RFM)
   

Hit West
RFM      

dernière mise à jour de cette fiche le 09/02/2016


Histoire(s) radiophonique(s), un site édité par Peuleux | création du site : mai 2007 | version 3.0 lancée en août 2015 | mentions légales | contact