Peuleux | Le monde de Spirou et Fantasio

MOUV'

anciennement : Le Mouv'

Histoire de la radio

En 1980, en pleine euphorie des radios libres, le service public crée Radio 7 à destination des jeunes.

En 1987, ne rencontrant pas le succès escompté, la station disparaît laissant ses fréquences à France Info qui démarre.

En 1997, Michel Boyon (président de Radio France) décide de retenter l'expérience en constatant le vieillissement de l'auditoire des stations publiques. Le 17 juin 1997 naît Le Mouv' à Toulouse sur la fréquence de la station locale Radio France Toulouse qui disparaît en laissant ses locaux à la nouvelle chaîne publique. La naissance de cette station est alors contestée par de nombreuses personnes, qui doutent de la cohérence du projet et des moyens de le financer. Première station entièrement numérique du service public, elle propose à ses débuts un programme musical éclectique offrant une grande place aux musiques électroniques et entrecoupé de rubriques d'informations pratiques. En 2 ans, plus d'une vingtaine de fréquences sont dégagées dans des villes moyennes pour diffuser Le Mouv'.

Mais dans les villes où elle émet, la station ne semble pas rencontrer son public. De plus, sa couverture est limitée à quelques villes en milieu rural pour la plupart ; la station ne peut faire le poids face aux grandes radios privées destinées aux jeunes. Les dirigeants de Radio France s'interrogent sur la viabilité de la station.

En 1999, Le Mouv' change de stratégie. Sous l'influence de Marc Garcia, la station se dote d'un nouveau logo et adopte une programmation rock ("l'esprit rock"), format abandonné par les réseaux jeunes notamment Fun Radio. Elle adopte également une grille plus stable, avec des rendez-vous à heure fixe. Ce renouveau semble porter ses fruits, puisque rapidement, Le Mouv' dépasse les 4 points d'audience cumulée dans son fief de Toulouse.

En 2000, Jean-Marie Cavada, président de Radio France, lance le "Plan Bleu", un vaste programme de réorganisation des fréquences du service public. Constatant que le public potentiel du Mouv' se trouve dans les villes universitaires, Radio France déploie Le Mouv' dans les grandes villes et se retire de certaines zones rurales moins pertinentes en terme d'auditoire. Le Mouv' débarque aussi à Paris non sans provoquer la colère de radios privées comme Oüi FM.

En 2004, les studios du Mouv' déménagent mais restent implantés dans la ville rose d'où sont toujours réalisés les programmes.

En 2006, Le Mouv' dépasse la barre du 1% d'audience nationale notamment grâce à une contre programmation originale : une libre antenne animée uniquement par des filles le soir (émission réalisée depuis la Maison de Radio France à Paris).

En 2008, les audiences en dents de scie poussent Le Mouv' à revoir sa ligne éditoriale : plus soft, plus jeune, plus soul et rap.

En 2009, la part de la musique passe de 90% à 70% du temps d'antenne. La station cible désormais les 18-30 ans et ne diffuse pas que du rock.

En juin 2010, Jean-Luc Hees, PDG de Radio France, annonce le déménagement de la radio pour Paris. En rapprochant la radio de ses invités potentiels, la direction de Radio France espère pouvoir enrichir la station et remonter sa part de marché. En outre, ce déménagement, facilitera le fonctionnement de la radio de plus en plus éclatée entre Toulouse et Paris.

En juillet 2010, le contrat d'objectifs et de moyens adopté par le conseil d'administration de Radio France pour la période 2010-2014 prévoit que Le Mouv' opère "le passage d'un format musical à un format généraliste bien qu'à dominante musicale". Selon Radio France, les 13-34 ans n'ont "plus désormais recours à la radio pour écouter de la musique".

En septembre 2010, Le Mouv' quitte entièrement Toulouse pour Paris. Ses studios seront repris par la future station France Bleu Toulouse.

A la rentrée 2013, à la stupeur de nombreux observateurs, Radio France tire une balle dans le pied du Mouv' puisque deux animateurs phares sont aussi dans la grille de France Inter.

En septembre 2013, Arthur propose de fusionner Le Mouv' avec Ouï FM dont il est propriétaire. L'idée est mal reçue du côté de la Maison de la Radio.

En novembre 2013, Le Mouv' redéfinit (encore) sa ligne éditoriale : plus de musique et suppression de plusieurs talks notables.

En janvier 2014, alors que la station ne dépasse plus le demi-point d'audience cumulée depuis de nombreuses vagues, la station lance une nouvelle grille des programmes remettant en avant la musique : elle passe de 50% à 70% du temps d'antenne avec toujours des quotas importants consacrés à la scène émergeante (70% de nouveautés - 25% de nouveaux talents français. Du coup, Le Mouv' arrête plusieurs talks. En outre, la station table énormément sur ses contenus web et ouvre un flux vidéo.

En mai 2014, la nouvelle direction de Radio France et du Mouv' planchent sur l'avenir de la station. Toutes les hypothèses circulent : arrêt, transformation en webradio, changement de nom, changement de format… Mais si la radio continue, l'objectif est d'atteindre le point d'audience cumulée à la fin de l'année 2016.

Entre le 1er janvier et le 1er février 2015, Le Mouv' n'est plus qu'un flux musical continu sans animateur. Seuls quelques flashes d'actualité et une émission spéciale de 35 minutes diffusée le 9 janvier suite à l'attentat contre Charlie Hebdo viennent interrompre la musique.

Le 2 février 2015 (avec quelques jours de retard sur le planning initial du fait des attentats qui ont touché la France), Le Mouv' devient Mouv' avec une nouvelle grille des programmes et un format musical tourné vers le hip-hop et la culture urbaine.

Le 7 mai 2015, lors d'une audition devant la commission de la Culture du Sénat, Mathieu Gallet, PDG de Radio France, indique vouloir maintenir la radio en place malgré le coût de maintien des fréquences et laisse 18 mois à Mouv' pour trouver son public. En cas d'échec, il n'exclut ni un basculement en webradio ni un basculement sur la RNT. Cette dernière piste est assez étonnante puisque la RNT n'est qu'à ses débuts (trois villes déployés, trois zones en expérimentation) que son audience nationale n'était qu'à 2% fin 2014.

Photos : Mouv'


Historique des logos

depuis février 2015
     


Historique des slogans
    - depuis février 2015 : Mouv'on it !


Audiences
Prochainement....


Diffusion sur les ondes
   - AM  Pour la liste des fréquences de cette radio, reportez-vous au site
 Annuaire des radios françaises
   - FM
   - GO
   - RNT

Zone de couverture
:



Pour aller plus loin...

Site
web de la radio

Anciennes grilles des programmes
   

Le Mouv'

Radio France
dernière mise à jour de la page : 19/02/2017