Peuleux | Le monde de Spirou et Fantasio

1865 :
la préhistoire

1921 : les 1ères radios

1939 : dans la tourmante

1950 :
les périphériques

1963 : le retour des publiques

1969 : début des
radios pirates

1981 : révolution des radios libres

2003 : la relance bande AM

2009 : en route
vers la RNT

 1950 : LE RENFORCEMENT DES PERIPHERIQUES

Face au monopole d'Etat sur les ondes françaises, les radios françaises émettant depuis l'étranger se développent et marquent des points...


Logo Radio Andorre dans les années 1950

 

 

Franck Ténot et Daniel Filippachi
sur Europe 1

 

 


Logo de RTL
anciennement Radio Luxembourg (1966)

 


Logo de Sud radio (fin des années 1960)

Les années 1950, avec le monopole d'État mis en place après la guerre, marquent l'affrontement des programmes nationaux et régionaux de la RTF (radio télédiffusion française) aux radios périphériques. Si ces dernières émettent depuis des pays frontaliers où sont installés leurs sièges sociaux, les actionnaires, leurs animateurs et leurs auditeurs sont bien français.

Après guerre, les français peuvent ainsi écouter trois programmes périphériques : Radio Luxembourg qui a repris ses émissions depuis Luxembourg, Radio Monte-Carlo et Radio Andorre. Radio Luxembourg règne en maître sur la radio française avec des programmes divertissants composés de feuilletons, des jeux, des radio crochets et des émissions de variété en public. Ses animateurs sont alors aussi célèbres que des vedettes de cinéma. En face, la radio nationale tente de relever le niveau avec des débats, des émissions culturelles et de la musique classique. Mais, à l'exception de Radio Andorre, privées comme publiques, les radios ont une caractéristiques communes : elles parlent beaucoup et s'écoutent en famille.

En 1955, la naissance d'Europe n° 1, qui émet de puis la Sarre, apporte un souffle de renouveau dans le paysage radiophonique français. Dès ses débuts, la radio anticipe la concurrence de la télévision encore naissante pour s'adapter au changement de comportement des auditeurs. La radio prend le contre-pied de Radio Luxembourg en faisant le choix de s'adresser aux jeunes avec un ton nouveau. Elle remplace les speakers par des animateurs, réinvente la publicité radiophonique et développe l'information vivante avec des journalistes en direct depuis le terrain. La station fait le choix de s'adresser aux auditeurs comme à des amis et leur raconte l'actualité pour qu'ils aient l'impression d'être au cœur de l'action. La concurrence ne réagira que tardivement pas véritablement mais malgré tout, des changements d'habillage ont lieu dès la fin des années 1950.

Au début des années 1960, Europe 1 domine le monde de la radio en France avec notamment ses émissions jeunesses comme Salut les copains et la place importante qu'elle accorde à l'information. La technologie permet désormais une plus grande mobilité et la radio en profite pour partir à la rencontre de ses auditeurs et des artistes. Des émissions plus intimistes et plus conviviales voient le jour. Les émissions de variété perdent du terrain.

1966 marque aussi la fin des feuilletons radiophoniques. Déjà ringardisés par Europe 1 qui les parodie, Radio Luxembourg leurs donne le coup de grâce en retirant le sien de sa grille des programmes. La même année, Radio Luxembourg qui voir son auditoire vieillir et son image ternir décide de faire sa révolution. Elle prend le nom de RTL et change tout : la direction, les animateurs, le style, les programmes. Elle adopte un style proche de celui d'Europe 1 avec presque 10 ans de retard sur sa concurrente. Elle ferme sa filiale Programmes de France obligeant ainsi les radios périphériques à suivre le mouvement de modernité et à développer des productions internes.

En 1966, Sud Radio (anciennement Radio des Vallées) devient la nouvelle radio périphérique de la France. Elle est lancée pour concurrencer Radio Andorre mais ne fera pas véritablement preuve d'originalité.

En 1968, RTL et Europe 1 seront au cœur des manifestations avec des reportages en direct de la rue. L'information qui est désormais le nerf de la guerre entre les deux radios apparaît plus objective que sur les radios d'État.


Pour aller plus loin...

Europe 1

Sud Radio

Radio Luxembourg
 


Lexique radiophonique
       
dernière mise à jour de la page : 23/06/2014