Peuleux | Le monde de Spirou et Fantasio


RADIO FG

anciennement : Fréquence Gaie, Futur Génération, Radio FG, FG, FG DJ Radio

Histoire de la radio

En 1978, dans la ferveur des radios libres, Fréquence Gaie est créée à Paris. S'adressant à la communauté gaie et lesbienne, elle émet de manière pirate depuis la cuisine de l'écrivain et auteur dramatique argentin Copi dont l'appartement est à Montmartre.

En 1981, une association dénommée Fréquence Gaie est créée en vue de l'exploitation d'une fréquence FM à Paris.

Le 10 septembre 1981, la radio débute ses programmes depuis son studio situé sur les hauts du quartier de Belleville. La radio n'a pourtant pas obtenu le feu vert de la Haute autorité de l'audiovisuel. Une manifestation est alors organisée pour soutenir la radio et sa demande d'autorisation.

En 1982, Fréquence Gaie obtient finalement son autorisation d'émettre. Elle propose alors un programme mêlant musique, informations et petites annonces.

Le 18 août 1983, Fréquence Gaie récupère la fréquence de Carbone 14 dont le matériel vient d'être saisi. Pendant quelques jours la radio survivra de minuit à 6h00 sur la fréquence et depuis les studios de Fréquence Gaie.

A partir de 1985, la radio connaît des difficultés financières qui ont pour conséquences plusieurs changements de dirigeants et de ligne éditoriale.

En 1987, le CNCL renouvelle l'autorisation d'émettre de la radio mais uniquement sur une demi fréquence. Elle cohabite donc avec Ark en ciel, la radio des arts et du spectacle.

En 1987, la radio connaît plusieurs gros changements : son exploitation est déléguée à la société commerciale SARL 97.2 contrôlée par Gai Pied Hebdo, la radio prend le nom de Future Génération, elle déménage dans les locaux du magazine et le format évolue vers un format généraliste local.

En février 1990, la SARL 97.2 dépose le bilan. Une procédure de retrait de la fréquence est alors déposée devant le Conseil d'Etat. Finalement, après l'intervention d'Henri Maurel (administrateur de l'association et proche d'Yvette Roudy, ministre des droits de la Femme), le CSA accorde à la radio un délai afin d'engager un plan de relance et sauver sa fréquence. La radio cesse toutefois d'émettre durant un an.

En octobre 1990, malgré les réticences de Gai Pied Hebdo, Henri Maurel prend la direction de l'association Fréquence Gaie et propose un projet de radio rénovée autour d'une équipe jeune et professionnelle. Le CSA lui accorde alors une fréquence entière.

En 1991, la radio déménage dans le 19ème arrondissement de Paris (rue Rébeval).

En 1992, Futur Génération devient Radio FG avec une nouvelle fréquence attribuée pour 5 ans. La radio adopte un format musical centré sur la musique électronique. C'est l'une des pionnières en France aux côtés des stations provinciales Galaxie et Contact FM. Parmi les DJ accueillis à l'époque, certains sont devenus des pointures depuis comme Carl Cox ou Laurent Garnier. La radio démarre aussi la numérisation de ses moyens techniques. L'aspect homosexuel des débuts est effacé.

En 1993, la station déménage une nouvelle fois : direction la rue de Rivolli dans le 1er arrondissement de Paris.

Au milieu des années 1990, Radio FG commence à devenir un label de référence en matière de musique électronique et cela bien au-delà du bassin parisien. Dans sa volonté de dédiabolisation de la musique électronique, la station se lance dans l'édition des premières compilations techno (avec Polygram) pour le grand public et l'organisation de festivals.

En 1997, Radio FG est l'une des premières radios à disposer d'une exploitation entièrement numérisée et d'un site Internet.

A partir de 1997, Radio FG multiplie les supports de diffusion : câble, satellite et Internet.

En 1999, la radio évolue vers un format musical plus générationnel et des informations plus urbaines mais toujours centrés sur les musiques électroniques.

En 2001, elle quitte son statut de radio associative pour devenir une radio nationale privée de catégorie D. Elle peut désormais se porter candidate pour des attributions de fréquences en province. Radio FG est désormais exploitée par la SA FG Concept fondée par Henri Maurel. La gestion rigoureuse des finances et les succès d'audience permettent à la radio de conserver son indépendance et même de s'autofinancer.

En 2003, Radio FG obtient ses premières fréquences en régions : Reims, Epernay et Poitiers. La radio diffuse même ses programmes en Italie et Espagne. Afin de faciliter l'approche de nouveaux auditeurs parfois rebutés par l'idée d'une radio 100% techno, la programmation underground se fait moins présente. Mais la station s'ouvre aussi à des styles musicaux plus éclectiques afin de couvrir la diversité artistique de la scène "techno". A l'antenne, Radio FG devient FG (tout court) alors que le logo affiche "FG DJ Radio".

En 2004, à l'occasion de la Techno parade, FG lance sa première webradio, Underground FG. FG Chic et Vintage FG suivront quelques mois plus tard.

En 2005, FG ouvre sa cinquième fréquence à Amiens.

A partir de 2006, la radio propose une syndication à des radios étrangères en Europe, au Maghreb ou en Amérique du nord. Ainsi des radios locales peuvent reprendre une partie des programmes de la radio française.

Sur la période de septembre à décembre 2006, Radio FG devient la deuxième radio musicale sur la ville de Paris. Classée derrière Skyrock, elle dépasse les mythiques NRJ et Fun radio.

En janvier 2007, le SNEP annonce que FG est le label français le plus vendeur de compilations.

Fin 2006-débuut 2007, la radio obtient deux nouvelles fréquences à Aix-en-Provence et Rennes.

En septembre 2007, FG ouvre trois nouvelles fréquences en Auvergne (Clermont-Ferrand, Vichy et Riom) mais aussi à Besançon, Melun et Compiègne.

Le 16 octobre 2007, FG organise au théâtre Bobino les premiers "FG Awards" pour récompenser les acteurs majeurs de la scène DJ en France.

Le 29 novembre 2007, le CSA autorise FG à émettre à Marseille, deuxième plus grande ville française.

Le 11 mai 2009, Radio FG inaugure une fréquence à Monaco, sa première fréquence en dehors du territoire français.

En novembre 2009, FG arrive à Perpignan.

En décembre 2009, le CSA retient la radio pour une fréquence numérique sur Marseille, Nice et Paris.

En décembre 2009, Radio FG ouvre sa première fréquence en langue non francophone à Anvers (Belgique).

Le 26 mai 2010, dans le cadre du congrès 2010 du SNRL, le GRAM (Groupement des Radios Associatives de la Métropole Nantaise) a été autorisé par le CSA a expérimenter une diffusion numérique en DAB+ et T-DMB. Le multiplexe ainsi proposé comprend une douzaine de radios dont FG.

Le 4 janvier 2011, le CSA attribue la seule fréquence disponible sur Strasbourg à Radio FG. [la fréquence est mise en route le 13 septembre 2011].

Le 18 avril 2011, le CSA autorise seize stations à émettre en numérique sur Lyon pendant 9 mois (durée initiale). Parmi elles, FG.

De mai à décembre 2011, FG enchaîne les ouvertures de fréquences : Caen, Dijon, Strasbourg, Annecy, Bastia et Courchevel.

En février 2012, FG ouvre une fréquence à Bruxelles (Belgique).

Fin mars, la radio arrive à Tarbes.

 

Le 19 juin 2012, le CSA publie la liste des radios dont le dossier est recevable pour une diffusion numérique sur les zones de Marseille, Nice et Paris (date de début des programmes non communiquées à ce jour). Radio FG fait partie des élues ainsi que son projet FG Chic.

Le 11 décembre 2012, la radio lance FG Berlin sur la RNT allemande.

Le 20 juin 2014, FG diffuse ses programmes sur la RNT à Nice et Marseille. FG Chic est quant à elle lancée sur la RNT à Paris.

En 2015, la radio reprend le nom de Radio FG même si elle conserve le logo édité en 2013 faisant uniquement apparaitre le FG.

   
 
L'anecdote en plus : les "FG Awards" n'ont connu que deux éditions : en octobre 2007 à Paris et en 2010 à Monaco. A l'heure actuelle, il est peu pensable que la radio relance le dispositif face à l'écrasante machine des "NRJ DJ Awards".

Photos : Radio FG


Historique des logos

de 1990 à 1994

de 1994 à 1999

de 1999 à 2001

de 2001 à 2003

de 2003 à 2006

de 2006 à 2008

de 2008 à 2013

depuis 2013
 


Historique des slogans
    - en 2009 : My DJ Radio
    - actuellement : Fucking goog music



Audiences
Prochainement....


Diffusion sur les ondes
   - AM  Pour la liste des fréquences de cette radio, reportez-vous au site
 Annuaire des radios françaises
   - FM
   - GO
   - RNT

Zone de couverture
:



Pour aller plus loin...

Site
web de la radio

Anciennes grilles des programmes
   
dernière mise à jour de la page : 20/02/2017